Lille : Le groupe de BTP Rabot Dutilleul attaqué par des pirates informatiques

CYBERCRIMINALITÉ Le réseau de l’entreprise de BTP nordiste a été infecté par un virus de type rançongiciel

Mikaël Libert
— 
Illustration hacker pirate informatique.
Illustration hacker pirate informatique. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Données contre bitcoins. Mercredi, le groupe de BTP nordiste Rabot Dutilleul, a été victime d’une attaque informatique. Dans un communiqué, publié jeudi, l’entreprise reconnaissait qu’il s’agissait d’un virus de type rançongiciel sans toutefois préciser le montant de la rançon réclamée par les pirates.

« Une attaque virale de type rançongiciel a été détectée par le réseau informatique de Rabot Dutilleul […] sur une partie de l’infrastructure hébergée en France », explique le groupe de BTP, assurant que « le service informatique a immédiatement pris des mesures de protection destinées à stopper la propagation du rançongiciel. »

Huit millions d’euros en bitcoins

Deux jours après le lancement de l’attaque, les équipes techniques de Rabot Dutilleul épaulées par des « experts externes » tentent encore de « déterminer précisément l’impact de cet incident sur l’activité, ainsi que la nature des informations qui auraient pu être rendues accessibles à des tiers. »

Selon nos confrères de La Voix du Nord, les auteurs de la cyberattaque ont exigé le versement d’une rançon de huit millions d’euros sous la forme de bitcoins pour éviter que des données confidentielles ne soient diffusées sur Internet.