Genève : Le CERN va construire un nouvel accélérateur de particules de 100 km de long

SCIENCE Le projet de nouvel instrument de physique succédera au Grand collisionneur de hadrons. Il se chiffre à 21 milliards d’euros

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Le CERN va construire un nouvel accélérateur de particules de 100 km de long
Le CERN va construire un nouvel accélérateur de particules de 100 km de long — Geeko

Le CERN, l’organisation européenne pour la recherche nucléaire, a annoncé son projet de construire un nouvel accélérateur de particules d’une longueur record de 100 kilomètres. Ce nouvel instrument de physique succédera au Grand collisionneur de hadrons, l’actuel accélérateur de particules du CERN d’une longueur de 27 kilomètres et détenteur du titre du plus grand accélérateur de particules au monde. Il est installé à Genève, en Suisse.

« Un accélérateur propulse des particules chargées [électriquement], comme des protons ou des électrons, à des vitesses très élevées, proches de celle de la lumière. Elles sont ensuite projetées sur une cible ou contre d’autres particules, circulant en sens inverse. Ces collisions permettent aux physiciennes et physiciens de sonder l’infiniment petit », explique le CERN sur son site.

A la chasse au boson

En mettant au point un nouvel instrument de ce type d’une longueur record, le Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) souhaite poursuivre ses recherches sur le boson de Higgs, une particule théorisée par Peter Higgs et plusieurs autres scientifiques en 1964 et identifiée par le CERN en 2012 grâce au Grand collisionneur de hadrons.

Avec un accélérateur d’électrons-positrons de 100 kilomètres de long – et sans rentrer dans les détails –, les chercheurs du CERN pourront tenter d’expliquer les lois de l’Univers et donc l’ensemble des phénomènes physiques qui nous entourent à partir du boson de Higgs. La future superconstruction permettra également d’envisager de nouvelles formes de physique, notamment la supersymétrique ou la matière noire.

Un début de construction en 2038

Un projet particulièrement ambitieux qui ne devrait pas donner de résultats avant de très nombreuses années. La construction de l’accélérateur de particules de 100 km de long devrait en effet débuter qu’en 2038 seulement, à Genève et durer plusieurs années. Plusieurs pays devraient prendre part au financement de ce nouveau projet d’instrument de physique, comme ce fut le cas pour le Grand collisionneur de hadrons. Le nouveau modèle devrait exiger un budget de plus de 21 milliards d’euros.

Entre-temps, le projet du High luminosity large hadron collider, qui est une mise à niveau de l’actuel Grand collisionneur de hadrons, devrait être opérationnel en 2026.