Google va épingler les images trompeuses pour lutter contre la désinformation

FAKE NEWS « Le pouvoir des contenus visuels a ses écueils, comme l’origine, l’authenticité ou le contexte d’une image », a rappelé l’un des responsables de Google

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo de Google sur le bâtiment de son entreprise californienne.
Le logo de Google sur le bâtiment de son entreprise californienne. — Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Une nouvelle mesure contre la désinformation. Le géant Google va ajouter des étiquettes aux images, pour signaler si elles sont trompeuses, a annoncé l’entreprise lundi.

Les nouveaux tags « Fact Check » (vérification des faits) apparaîtront dans les résultats photos et vidéos sur le moteur de recherche. Dans son communiqué, Google donne l’exemple de photos qui affirment montrer, à tort, des requins en train de nager dans les rues de Houston après un ouragan en 2017. Ces contenus mensongers avaient largement circulé sur la toile.

L’image liée à un article de vérification des faits

« Les photos et les vidéos sont une façon incroyable d’aider les gens à comprendre ce qui se passe dans le monde. Mais le pouvoir des contenus visuels a ses écueils, comme l’origine, l’authenticité ou le contexte d’une image », a expliqué Harris Cohen, directeur produit chez Google.

« A partir d’aujourd’hui nous allons faire apparaître des articles de vérification des faits dans la section Google Images pour aider les utilisateurs à se forger une opinion plus informée sur ce qu’ils voient en ligne. » Le nouveau système reposera sur la base de données ClaimReview, qui est alimentée par des vérificateurs indépendants.

Si un internaute clique sur l’un des résultats de recherche pour voir l’image en plus grand, il verra, en dessous de l’image agrandie, un résumé de l’article de fact-checking, qui pourra concerner aussi bien l’image elle-même que le texte associé. Google a assuré que les nouvelles étiquettes n’affecteront pas l’ordre des résultats : « Nos systèmes sont conçus pour afficher les informations les plus appropriées et fiables, y compris provenant de sources qui font de la vérification des faits », a précisé Harris Cohen.