Attention à ces photos trompeuses de manifestation d'infirmiers, qui remontent à 2010

FAKE OFF Des photos montrant des policiers asperger de gaz ou faire face à des infirmiers en manifestation sont présentées à tort comme datant du quinquennat d'Emmanuel Macron

A.O.

— 

Une blouse d'infirmier (illustration).
Une blouse d'infirmier (illustration). — Pixabay
  • Des infirmiers aspergés de gaz lacrymogène par un policier, une infirmière qui pointe du doigt un policier...
  • Deux photos sont relayées sur les réseaux sociaux pour montrer la prétendue répression du gouvernement d'Edouard Phillippe à leur encontre.
  • Elles datent en réalité de 2010, lors de la mobilisation des infirmiers-anesthésistes. 

Tandis que le personnel soignant se retrouve en première ligne pour traiter les patients atteints du coronavirus, avec le soutien et les encouragements du gouvernement, certains internautes ne manquent pas de reprocher un double discours à ce dernier.

« PETIT RAPPEL A MACRON ET PHILIPPE… !!! Voilà comment vous traitiez hier les personnels soignants qui demandaient plus de moyens et d’effectifs pour la santé publique… !!! », affirme par exemple un utilisateur de Facebook en légende d’une photo montrant des infirmiers aspergés de gaz lacrymogène par un policier.

L'une des deux photos hors contexte d'infirmiers en manifestation.
L'une des deux photos hors contexte d'infirmiers en manifestation. - capture d'écran/Facebook

« Rappelez-vous quand le pouvoir macronien faisait réprimer par la police/gendarmerie des infirmières, anesthésistes, médecins qui réclamaient des moyens pour l’hôpital », soutient un autre post Facebook à propos d’une photo prétendument datée de février 2020, montrant une infirmière pointer un policier du doigt.

L'une des deux photos hors contexte d'infirmiers en manifestation.
L'une des deux photos hors contexte d'infirmiers en manifestation. - capture d'écran/Facebook

FAKE OFF

Si le personnel hospitalier a bien manifesté depuis mars dernier pour réclamer plus de moyens – et qu’Emmanuel Macron a été directement interpellé sur ce sujet lors d'une récente visite à la Pitié-Salpêtrière –, les deux photos très reprises sur les réseaux sociaux remontent en réalité à 2010.

On retrouve en effet la première sur un article du site Agoravox, qui évoque une manifestation d’infirmiers-anesthésistes ayant eu lieu le 30 mars à Montpellier, à l’époque où Roselyne Bachelot était ministre de la Santé.

La deuxième apparaît pour sa part dans un article de Doctissimo d’octobre 2010, évoquant le même mouvement de mobilisation de ce personnel hospitalier qui réclamait la prise en compte de ses compétences spécifiques et une revalorisation de son salaire.

Plus récemment, pour répondre aux revendications du personnel hospitalier, puis pour faire face à l’épidémie de coronavirus, Agnès Buzyn et son successeur au ministère de la Santé, Olivier Véran, ont respectivement dégelé 415 millions d'euros et 260 millions d’euros.