Belgique : Une enquête ouverte après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers menottant des enfants

RESEAUX SOCIAUX La décision de menotter deux enfants âgés de 11 et 13 ans a indigné de nombreux témoins de la scène

H. B. avec AFP

— 

La police belge (illustration).
La police belge (illustration). — Aurore BELOT / AFP

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux​. La publication sur Twitter d’une vidéo sur laquelle on voit deux enfants de 11 et 13 ans – dont l’un a les mains menottées dans le dos-, emmenés par des policiers jusqu’à leur voiture, a conduit les autorités belges à demander une enquête interne de la police.

Deux policiers bruxellois mis en cause font aujourd’hui l’objet d’une enquête qui devra déterminer les raisons qui ont poussé les policiers à menotter les enfants lors d’une intervention lundi pour une tentative de vol de scooter, a expliqué le commissaire Gabriel Evangelisti sur la chaîne privée RTL.

« C’est incroyable qu’en ces temps troublés, des policiers en arrivent à menotter des enfants »

Les deux fonctionnaires sont intervenus après un appel téléphonique signalant un vol avec violence, a indiqué Denis Goeman, substitut du procureur du roi à Bruxelles. «  L’enquête a ensuite démontré qu’il s’agissait d’une tentative de vol d’un scooter abandonné sur la voie publique et les deux enfants, âgés de 11 et 13 ans, ont été relâches », a-t-il précisé.

La décision de menotter des enfants a indigné de nombreux témoins de la scène. « Il y a certainement un problème de formation. C’est incroyable qu’en ces temps troublés, des policiers en arrivent à menotter des enfants et fassent des pressions sur les témoins pour qu’ils ne filment pas et ne rapportent pas l’événement, cela fait beaucoup d’erreurs en une seule séquence », a jugé le délégué général aux droits de l’enfant Bernard De Vos.