Meditect : Une app pour vérifier l’authenticité des médicaments

MEDICAMENT Le service est disponible gratuitement en Côte d’Ivoire et la start-up espère étendre ses activités dans deux autres pays prochainement

Charlotte Rabatel pour 20 Minutes

— 

Une app pour vérifier l’authenticité des médicaments
Une app pour vérifier l’authenticité des médicaments — Geeko

Le nombre d’enfants décédés à la suite d’une prise de médicament falsifié est estimé entre 72.000 et 169.000 par an selon l’OMS. Les médicaments falsifiés représenteraient jusqu’à 10 % des médicaments vendus sur certains marchés. Meditect espère stopper la croissance du trafic de ces médicaments falsifiés, « en renforçant le circuit légal et le rôle des pharmaciens ».

Une application pour les pharmaciens, les laboratoires et les patients

La solution de Meditect, qui prend la forme d’une application, repose sur la « sérialisation appliquée aux médicaments exportés ». La sérialisation des médicaments c’est un système de « traçabilité à la boîte ». Un code unique est indiqué sur chaque boîte de médicament, de manière à pouvoir vérifier son authenticité. L’application est destinée aux patients, aux pharmaciens et aux laboratoires pharmaceutiques.

Il y a Meditect Pro, qui s’adresse aux pharmaciens du réseau Meditect. Ils scannent les boîtes de médicaments de leur stock grâce au QR code sur la boîte pour vérifier l’authenticité des produits. Grâce à Meditect Patient, les consommateurs qui se rendent dans une pharmacie partenaire peuvent scanner leurs produits pour vérifier qu’ils ne sont pas falsifiés. Si le médicament est certifié, le patient peut également retrouver la notice d’utilisation dans l’application pour prendre son traitement correctement. Pour finir, Meditect Lab prend la forme d’un tableau de bord pour les laboratoires pharmaceutiques. Avec des « données inédites » destinées à identifier les activités illégales.

Une levée de fonds d’1,5 million d’euros

« Pour l’instant on est en Côte d’Ivoire, c’est vraiment le premier pays sur lequel on agit », nous explique Meditect. L’organisation compte 15 collaborateurs répartis entre la France et la Côte d’Ivoire. Meditect veut proposer son service au Sénégal et au Cameroun. L’arrivée du service dans ces deux pays est prévue d’ici peu de temps. « Au plus vite on espère », ajoute l’organisation.

La start-up française basée à Bordeaux clôture une levée de fonds auprès de LBO France et de son fonds Digital Health 2. « Après un premier tour en 2019 auprès de business angels, de la BPI Nouvelle-Aquitaine et de la Région Nouvelle-Aquitaine », souligne Meditect. Au total, la startup a récolté près d’1,5 million d’euros. Une somme qui va permettre de recruter de nouvelles personnes et d’assurer le déploiement au Sénégal et au Cameroun.