Frileux ou mal à l’aise avec les nouvelles technologies, vous avez changé d’avis grâce au confinement ? Racontez-nous

VOUS TEMOIGNEZ La distance avec ses proches pendant le confinement a parfois servi de déclic pour se lancer dans de nouvelles pratiques numériques

H.S.

— 

Certaines personnes, peu familières des réseaux sociaux ou des outils numériques, ont profité du confinement pour se lancer.
Certaines personnes, peu familières des réseaux sociaux ou des outils numériques, ont profité du confinement pour se lancer. — OZAN KOSE / AFP

En 2019, selon une étude de l’Insee, une personne sur cinq en France était incapable de communiquer via Internet. Au total, 13 millions de personnes restent aujourd’hui exclues du numérique, soit par manque de formation soit par manque d’équipement. Avec la mise en place du confinement le 17 mars, cet isolement s’est parfois fait durement ressentir chez certaines catégories de population et notamment les plus âgées.

Mais ces cinquante-cinq jours passés loin de ses proches ont parfois été l’occasion d’apprendre et de s’emparer d’outils numériques ou des réseaux sociaux. Les plateformes de visioconférences ou messageries instantanées ont notamment permis à certaines familles de garder un lien continu pendant cette période.

Avant le confinement, vous n’utilisiez jamais ou très peu les réseaux sociaux ou les outils numériques et vous avez changé d’avis ? Jusqu’ici peu à l’aise avec ces nouvelles technologies, vous êtes devenu un ou une professionnelle du numérique ? L’un de vos proches a sauté le pas et a réussi à s’emparer de ces outils pendant le confinement ? Racontez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous. Votre témoignage pourra servir à l’écriture d’un article.