Huawei : Google déconseille d’installer ses applications sur les nouveaux smartphones chinois

SECURITE Le responsable juridique de Google explique que la sécurité de certains appareils de la marque chinoise peut avoir été compromise

20 Minutes avec agence

— 

Huawei lève le voile sur 3 nouveau smartphones, sans les services Google
Huawei lève le voile sur 3 nouveau smartphones, sans les services Google — Geeko

Les appareils Huawei commercialisés après le 16 mai 2019 ne sont plus équipés des services de Google. La marque chinoise a été inscrite sur une liste noire par le gouvernement américain, l’empêchant de fait d’avoir des échanges commerciaux avec des entreprises américaines.

Mais certains utilisateurs sont encore tentés d’installer des applications Google sur leur smartphone Huawei. Une pratique qui peut se révéler dangereuse en termes de sécurité, selon le responsable juridique du géant américain, rapporte Presse-Citron.

Pas de problème pour les « anciens » smartphones

« Installer les applications Google ne fonctionnera pas de manière fiable, puisque nous ne permettons pas à ces services de fonctionner sur des appareils non certifiés dont la sécurité peut avoir été compromise », a expliqué ce vendredi le responsable sur le blog de Google. « Installer les applications Google présente également un risque car elles peuvent avoir été modifiées ou altérées de manière à compromettre la sécurité de l’utilisateur. »

Concernant les smartphones Huawei vendus avant le 16 mai 2019, l’utilisation d’applis Google ne pose pas de problème. Le géant américain travaille toujours avec le constructeur chinois pour « fournir des mises à jour de sécurité et des mises à jour » de ses applications et services, selon le responsable. « Nous continuerons à le faire aussi longtemps que cela est autorisé. »

Pour rappel, Huawei, prise directement pour cible par les Etats-Unis sur fond de bras de fer commercial avec Pékin, a été inscrite en mai 2019 par Washington sur une liste noire. Les sociétés américaines ont désormais interdiction de commercer avec la firme chinoise, accusée par Donald Trump de velléités d'espionnage. Un coup très dur pour Huawei, qui se retrouve hors d'accès du système d'exploitation Android de Google pour ses smartphones.