Play Store : Google supprime 600 applications qui affichaient des publicités « gênantes »

NETTOYAGE EN RÈGLE Venues pour la plupart de Chine, de Hong Kong, d’Inde ou de Singapour, les applications totalisaient 4,5 milliards de téléchargements

20 Minutes avec agence

— 

Google Play Store (illustration).
Google Play Store (illustration). — NEWSCOM/SIPA

Google a annoncé ce jeudi avoir supprimé de son Play Store près de 600 applications n’ayant pas respecté la politique de l’entreprise en matière de publicités gênantes. L’ensemble des applis totalisaient 4,5 milliards de téléchargements, rapporte BuzzFeed News.

« Nous qualifions de gênantes les publicités qui s’affichent de manière imprévue et qui altèrent la maniabilité des fonctionnalités […] ou qui interfèrent avec ces dernières », explique Google sur son blog.

Des manques à gagner pour certaines marques

Per Bjorke, responsable de la qualité du trafic publicitaire chez Google, n’a pas souhaité citer les produits touchés. Il a simplement précisé que la majorité était des jeux ou des programmes utilitaires, qui s’adressaient aux anglophones et avaient été développés en Chine, à Hong Kong, en Inde ou à Singapour.

Google leur reprochait de perturber « la fluidité d’utilisation des appels téléphoniques et du GPS », provoquant des « clics non souhaités et des pertes d’argent pour les publicitaires », selon Per Bjorke. Google a identifié les marques dont les publicités auraient pâti de ces pratiques et indique avoir commencé à les dédommager.

Fin 2019, Google a déployé une nouvelle technologie capable de repérer automatiquement si les applis proposent des publicités alors qu’elles ne sont pas utilisées. Ce dispositif a permis d’identifier certains des 600 programmes supprimés par Google. « Nous continuerons à investir dans des moyens de détection et de prévention concernant les menaces émergentes susceptibles de générer un trafic erroné », conclut l’entreprise.