Un avion solaire est capable de voler une année sans s’arrêter

AUTONOME En seulement deux ans, BAE Systems et sa filiale ont développé et testé un aéronef électrique doté d'une autonomie exceptionnelle

20 Minutes avec agence

— 

Cet avion a été conçu par Solar Impulse (photo d'illustration)
Cet avion a été conçu par Solar Impulse (photo d'illustration) — Eric Cabanis afp.com

L’entreprise britannique BAE Systems et sa filiale Prismatic ont mis au point un engin volant électrique fonctionnant grâce à l’énergie solaire. Baptisé PHASA-35, l’aéronef autonome sans pilote serait capable de voler pendant un an sans avoir à se poser. Il a récemment effectué son premier vol-test sur la base d’essais de l’armée de l’air australienne de Woomera. L’avion a évolué à une altitude de 2 kilomètres, soit bien en dessous de ses réelles capacités.

PHASA-35 a en effet été conçu pour voler à 20 kilomètres de haut, rapporte Sky News ce lundi, c’est-à-dire en pleine stratosphère. Ce positionnement fait du véhicule britannique un parfait compromis entre un avion classique et un satellite. L’engin doit l’exceptionnelle autonomie annoncée par ses constructeurs à son envergure de 35 mètres et ses immenses ailes recouvertes de panneaux solaires.

Futur relais 5G ?

Ces panneaux solaires sont capables de capter la lumière. Des batteries emmagasinent cette énergie pendant la journée. Le dispositif permet à l’aéronef de ne pas manquer d’énergie une fois le soleil couché. BAE Systems explique envisager d’utiliser PHASA-35 comme relais de réseaux de communication 5G, malgré les quelque 40 kg que pèse l’équipement.

Le test de l’avion électrique a été qualifié de « premier résultat exceptionnel » par Ian Muldowney, le directeur de l’ingénierie chez BAE Systems. Celui-ci a estimé que les essais « montrent que nous pouvons relever le défi des exigences du gouvernement britannique qui demande au secteur de mettre au point son Futur Système de Combat Aérien d’ici dix ans ». La société est d’autant plus satisfaite qu’elle n’a lancé ce projet d’aéronef autonome qu’il y a deux ans.