Le navigateur norvégien Opera creuse son sillon en mettant l’accent sur la sécurité et le mobile

NAVIGATEUR WEB Le navigateur créé par l'entreprise norvégienne Opera Software revendique aujourd’hui plus de 300 millions d’utilisateurs à travers le monde

Etienne Froment pour 20 Minutes

— 

Opera s’impose comme une réelle alternative à Chrome
Opera s’impose comme une réelle alternative à Chrome — Geeko

L’entreprise norvégienne Opera Software vient de dévoiler d’excellents résultats pour l’année 2019. Son navigateur enregistre une progression significative de sa base d’utilisateurs : +16 % en desktop et +18 % en mobile, sur une période d’un an, selon les chiffres publiés le 21 janvier. Opera revendique ainsi aujourd’hui 300 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Si Chrome conserve une grosse longueur d’avance sur son concurrent européen, Opera enregistre depuis plusieurs années une croissance constante, en particulier sur mobile. 232 millions d’utilisateurs surferaient ainsi sur leur smartphone avec l’application Opera.

Un accent mis sur la protection des données

L’entreprise norvégienne explique son succès par l’accent mis sur la protection des données personnelles, un argument de poids face au géant Google, et l’utilisation du wi-fi direct via son application mobile, pour le transfert de fichiers hors connexion, une fonctionnalité qui séduirait un nombre croissant d’utilisateurs.

Malgré ses excellents résultats, Opera reste toutefois un petit Poucet à côté de Google. L’an dernier, ses parts de marché atteignaient 3,5 %, contre 59,2 % pour Chrome, selon W3Counter. Opera rattrape toutefois progressivement Firefox, dont les parts de marché atteignaient l’an dernier les 6,1 %.