Le déploiement de la 5G devrait accélérer l’avènement des villes intelligentes

SMART CITY Les projets de smart cities à travers le monde devraient très vite transformer le paysage urbain

mhdufays pour 20 Minutes

— 

Smart City: comment la 5G va rendre les villes plus “smart”
Smart City: comment la 5G va rendre les villes plus “smart” — Geeko

Plusieurs pays et villes à travers le monde mettent en place des innovations technologiques au service de la ville et de ses habitants, on les appelle les smart cities. En tête du classement IMD des villes les plus smart au monde, Singapour sort du lot avec son projet Smart Nation. Les caméras de sécurité intelligentes dont sont dotées les rues de Singapour permettent de réduire les embouteillages selon le volume d’automobilistes, mais aussi grâce à des capteurs installés sur les taxis.

Après les taxis autonomes, la cité-État travaille à mettre en place des taxis aériens, avec la participation de Volocopter. Des projets de surveillance pour personnes âgées à travers des détecteurs de mouvements pour leur éviter des accidents sont également au programme. En tant que nation-état, Singapour réussit plus facilement à mettre en place des programmes innovants grâce à son système de gouvernance centralisé.

Vers une gouvernance numérique

Également précurseur en termes d’innovation et de numérique, l’Estonie va encore plus loin dans la digitalisation avec la plateforme e-Estonia, où 99 % des services sont disponibles en ligne. Cet État-plateforme, comme l’appellent certains, a pour ambition de venir à bout de la bureaucratie, mettre en place une gouvernance numérique transfrontalière et une économie en temps réel. Parmi les services disponibles, le vote en ligne ou encore la création d’une entreprise. « Se marier ou divorcer et vendre un bien immobilier sont les seules démarches qui ne peuvent pas être effectuées en ligne… Du moins pas encore », peut-on lire sur la plateforme e-Estonia qui a pour ambition d’intégrer prochainement l’intelligence artificielle dans le service public. Pour Tallin, l’idée de smart city est surtout d’offrir à ses citoyens une technologie de pointe et de faire en sorte qu’ils soient disposés à l’utiliser.

D’autres pays et villes à travers le monde vont dans cette direction, comme la Corée du Sud, qui a récemment annoncé la mise en place d’un permis de conduire sur smartphone.

La smart city, l’IoT, la 5G et le Big data

Les Technologies IoT (Internet of Things) regroupent les objets connectés à Internet. Elles jouent un rôle important dans le développement des smart cities car elles permettent par exemple de monitorer la pollution de l’air et « détecter des changements en temps réel », comme nous l’explique le Prof. Pieter Ballon, Directeur du groupe de recherche sur L’Etude des Médias, l’Innovation et les Technologies, de la VUB.

« La seule manière d’intervenir en ce qui concerne les embouteillages ou les pics de pollution, c’est à travers le réseau qui permet d’obtenir des données cruciales pour aborder ces défis », nous dit le professeur. « En plus de ces données saisies, il est nécessaire d’avoir des dispositifs intelligents pour agir, ce qui peut servir aux navettes autonomes ou aux caméras de sécurité et distribuer la technologie à travers la zone concernée » poursuit-il. Enfin, pour distribuer ces dispositifs, il est nécessaire d’avoir un réseau capable de les appuyer et c’est en partie à cela que sert la 5G ». C’est ainsi que le big data permet de déceler des tendances dans ce qui se passe et dans ce que l’on voit en temps réel, mais aussi d’interagir avec les citoyens.

En Europe, de plus en plus de villes considèrent le big data et l’Internet of Things dans la conception de nouveaux quartiers. La mise en place de telles structures nécessite toutefois des fonds importants. Le déploiement des réseaux 5G pourrait ainsi grandement contribuer à l’épanouissement des Smart Cities sur le vieux continent.