Le site très controversé 8Chan annonce son retour sous un nouveau nom

INTERNET Le nouveau site s’intitule 8Kun, mais n'est pas encore accessible au public

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Le très controversé 8Chan fait son grand retour sous un nouveau nom
Le très controversé 8Chan fait son grand retour sous un nouveau nom — Geeko

C’est par le biais d’un tweet que le site très controversé a annoncé son retour sous une nouvelle appellation. Il avait momentanément fermé ses portes en août après qu’un manifeste de l’auteur de l’attentat d’El Paso a été trouvé sur sa plateforme. Bien avant cela, 8Chan avait déjà été sous le feu des critiques. On pouvait trouver de nombreuses publications faisant appel à la haine, à la violence, prônant l’islamophobie, le racisme ou faisant l’apologie du viol et de la pédophilie. D’autres terroristes avaient également publié leur manifeste (attentats de Christchurch et Poway) sur le site.

Le lien avec l’attentat d’El Paso avait été le scandale de trop. Le fournisseur du réseau de diffusion du site, Cloudflare, avait annoncé mettre fin à son contrat avec 8Chan. Quant à son créateur, Frederick Brennan, il réclamait que le forum soit fermé.

Il semblerait que l’actuel propriétaire de 8Chan – Jim Watkins – ait trouvé une solution et soit sur le point de relancer la machine sous un nouveau nom, 8Kun. Bien que le site ne soit pas encore en ligne à l’heure actuelle, les administrateurs ont déjà lancé un appel aux anciens responsables de rubriques de 8Chan pour transférer celles-ci sur le nouveau site.

Le propriétaire du site promet plus de sécurité

Dans une interview accordée à The Verge, Jim Watkins avait assuré que de nouveaux outils seraient mis en place pour empêcher la publication de contenus en violation avec la loi américaine.

Il se pourrait cependant que le site puisse ne jamais être accessible au public. En effet, l’adresse 8kun.net a été déposée auprès du site Tucows qui a déclaré avoir découvert la relation de ce site avec 8Chan dans la presse et être en train d’analyser la situation. En août dernier, Tucows avait déjà retiré son support technique au site controversé.

On soulignera que « chan » est un terme japonais utilisé pour s’adresser à un enfant, alors que « kun » s’applique plutôt à un adolescent.