VIDEO. Californie: Un mort et trois blessés dans une fusillade dans une synagogue

FAITS DIVERS Donald Trump a condamné « l’antisémitisme » et « la haine »

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers américains sur la scène d'un crime (illustration).
Des policiers américains sur la scène d'un crime (illustration). — David Goldman/AP/SIPA

Une personne est morte et trois autres ont été blessées ce samedi lors d’une fusillade qui s’est déroulée dans la synagogue Chabad de Poway, au nord de San Diego, dans le sud de la Californie. Le président Donald Trump a condamné « l’antisémitisme » et « la haine ».

« Nous avions quatre blessés par arme à feu et une des personnes est décédée », a précisé le maire Steve Vaus à la chaîne de télévision MSNBC. Il a ajouté que le rabbin avait été blessé à la main et que la vie des autres blessés n’était pas menacée. Selon la chaîne de télévision locale KGTV, la synagogue devait célébrer la Pâque juive. La police locale a annoncé que le tireur présumé, un jeune homme de 19 ans habitant San Diego, avait été arrêté.

Une femme de 60 ans tuée

Les blessés sont une jeune femme et deux hommes adultes et c’est une femme de 60 ans qui a succombé à ses blessures, a indiqué le sheriff du comté de San Diego, Bill Gore, au cours d’une conférence de presse. Les enquêteurs contrôlent l’activité du tireur présumé sur les réseaux sociaux où il a posté une lettre ouverte, et ils questionnent la centaine de personnes qui se trouvaient sur place, a-t-il ajouté.

Deux Israéliens - une petite fille de 8 ans et son oncle - ont été blessés dans l'attaque, a précisé de son côté un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nashon, ajoutant qu'ils étaient en «bonne» condition.

Six mois après la tuerie de Pittsburgh

Le maire de Poway a rendu hommage « aux membres de la congrégation qui se sont opposés au tireur et qui ont évité ainsi un incident beaucoup plus horrible ». Le président américain Donald Trump a présenté ses « plus sincères condoléances ». « Ce soir, le cœur de l’Amérique est avec les victimes de l’horrible fusillade dans une synagogue (…) Notre Nation tout entière est en deuil, prie pour les blessés et dit sa solidarité avec la communauté juive. Nous condamnons avec force les maux de l’antisémitisme et de la haine, qui doivent être vaincus », a-t-il déclaré lors d’une réunion publique à Green Bay (Wisconsin, nord).

Cette tuerie intervient six mois après la fusillade de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Le 27 octobre dernier, 11 personnes avaient été tuées par Rob Bowers, armé d’un fusil d’assaut AR-15 et de plusieurs armes de poing. Cet homme de 46 ans avait ouvert le feu dans une synagogue en proférant des menaces à caractère antisémite. L’enquête avait révélé ses obsessions néonazies et la préméditation de son acte. Adepte de théories du complot et anti-Trump, Rob Bowers avait laissé des messages sur les réseaux sociaux dans lesquels il annonçait son attentat.