Une carte mère avec une puce Intel (illustration).
Une carte mère avec une puce Intel (illustration). — Stuart Forster/Rex/Sipa

INNOVATION

Intel: Un ordinateur composé de huit millions de neurones pour faire avancer la recherche «neuromorphique»

Contrairement à un processeur classique, « Pohoiki Beach » utilise un système de calcul neuromorphique calqué sur le fonctionnement du cerveau humain

Le cerveau inspire énormément les ingénieurs informatiques d’Intel. Depuis plusieurs années, l’entreprise travaille sur les puces neuromorphiques, des super-processeurs à architecture spécialisée inspirés par le fonctionnement de nos neurones.

En 2017, le constructeur américain Intel a lancé sa première puce neuromorphique, baptisée Loihi. Selon Futura-Sciences, cette puce renferme l’équivalent de 130.000 neurones artificiels et 130 millions de synapses. Elle contient aussi les équivalents numériques des axones et des dendrites, ces cellules qui prolongent les neurones et permettent de conduire l’influx nerveux.

Le cerveau humain comme exemple

Mais récemment, Intel a franchi une étape supplémentaire dans le développement de la technologie neuromorphique. A l’occasion du sommet électronique ERI 2019 qui se tenait du 15 au 17 juillet 2019 à Détroit (Etats-Unis), l’entreprise a dévoilé Pohoiki Beach, un super-ordinateur composé de 64 puces Loihi.

Pohoiki Beach renferme huit millions de neurones. Dans sa future version, prévue pour fin 2019, il pourrait embarquer jusqu’à 100 millions de neurones. L’ordinateur sera utilisé par les équipes de recherche d’Intel pour « résoudre des problèmes complexes nécessitant une puissance de calcul intensive », selon le directeur général d’Intel Labs.

Les processeurs neuromorphiques pourraient permettre de traiter une quantité importante de données, et ce jusqu’à 1.000 fois plus rapidement qu’un processeur classique, selon les estimations d’Intel. Pour l’heure, les prouesses de cette technologie restent largement inférieures à celles du cerveau humain, riche de plus de 86 milliards de neurones.