20 Minutes : Actualités et infos en direct
INNOVATIONNeuralink, créée par Elon Musk, veut connecter notre cerveau aux machines

Neuralink: La start-up d'Elon Musk dévoile un implant pour connecter le cerveau humain à un ordinateur

INNOVATIONElon Musk a dévoilé un projet d'implant qui permettrait au cerveau humain de communiquer avec son smartphone
Elon Musk.
Elon Musk.  - PETER PARKS / AFP
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Neuralink, start-up spécialisée dans la recherche sur la connexion entre le cerveau humain et les ordinateurs, progresse. L’entreprise fondée par Elon Musk a organisé ce mercredi sa toute première conférence pour présenter ses avancées, rapporte Le Monde.

Le milliardaire a notamment révélé un projet d’implant qui se brancherait directement sur le cerveau. Le dispositif permettrait à un être humain de communiquer directement avec des machines ou des interfaces numériques, rapporte Le Monde.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Des tests sur des humains d’ici à 2020 ?

Cet implant pourrait prendre la forme d’un petit boîtier connecté, sans fil, sur le cerveau humain. L’une des nombreuses possibilités de cette technologie serait notamment de contrôler son smartphone ou ordinateur uniquement par la pensée.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Mais Elon Musk voit encore plus loin : il souhaite que des millions de personnes puissent disposer d’un cerveau augmenté. « Au bout du compte, nous parviendrons à une symbiose entre le cerveau et l’intelligence artificielle », a-t-il déclaré.

Pour l’heure, ces prototypes n’ont été testés que sur des rats ou des singes. Neuralink souhaite passer à la vitesse supérieure en effectuant ses premiers tests humains d’ici fin 2020. Pour ce faire, l’entreprise devra obtenir l’accord de la Food and Drugs Administration (FDA), l’autorité américaine de régulation des dispositifs médicaux.

BON PLAN : Bénéficiez de remises avantageuses à l'aide d'un code promo Acer

Sujets liés