On sait enfin pourquoi on galère à insérer une clé USB dans le bon sens

RÉVÉLATION Pour convaincre les investisseurs, il fallait proposer une technologie au prix le plus intéressant possible

20 Minutes avec agence

— 

Un port USB sur un abribus à Nantes.
Un port USB sur un abribus à Nantes. — J.Urbach/20Minutes

S’agissant des périphériques informatiques, la norme USB (Universal Serial Bus) est devenue incontournable. Le seul reproche qu’on peut faire aux clés USB, c’est de ne pas être réversible. Il faut toujours – difficilement – trouver le bon sens pour pouvoir brancher correctement un appareil.

L’un des cofondateurs de la norme USB, Ajay Bhatt, a récemment révélé que ce « défaut » était parfaitement intentionnel. Il serait même nécessaire au bon fonctionnement de la connectique, a-t-il révélé dans une interview à NPR, relayée par Clubic.

Une simple question de budget

Dans les années 1990, chaque appareil disposait d’une connectique différente. La création de la norme USB a permis d’unifier le système pour les souris, imprimantes, microphones et autres appareils. Si Ajay Bhatt a opté dès le départ pour l’absence de réversibilité des ports USB, c’est pour des raisons financières.

En effet, créer un connecteur réversible aurait été deux fois plus coûteux, car il aurait fallu doubler les circuits électroniques. Alors qu’il fallait convaincre les constructeurs de l’avantage de ce nouveau port, Ajay Bhatt ne pouvait pas se permettre de proposer une technologie trop chère. Une stratégie payante : aujourd’hui, la norme USB équipe les ordinateurs portables, les claviers, les smartphones, les disques durs et de nombreux autres appareils.