Comment le LiFi, la connexion à Internet par la lumière LED, fera-t-il partie de notre quotidien d’ici à trois ans?

NOUVEAUTE D’ici 2022, il sera probablement possible de connecter son smartphone à Internet via une ampoule LED, grâce à la LiFi, une nouvelle technologie en plein développement

Marie De Fournas

— 

C'est le scintillement propre à la lumière LED qui permet l'échange de données propre à la LiFi
C'est le scintillement propre à la lumière LED qui permet l'échange de données propre à la LiFi — Mark Lennihan/AP/SIPA
  • Le LiFi, acronyme de Light Fidelity, permet de se connecter à Internet grâce à la lumière d’une ampoule électrique LED.
  • Son émergence à grande échelle chez les particuliers est prévue d’ici 2022 par les experts, temps nécessaire pour miniaturiser cette technologie et l’intégrer dans un smartphone.
  • Le LiFi a l’avantage d’être potentiellement plus rapide, plus sûr et moins nocif que le Wifi.

« T’es connecté au réseau LiFi ? » Si pour beaucoup cette phrase ne veut rien dire, cela ne sera sûrement plus le cas d’ici quelques années. Développé depuis le milieu des années 2000, le LiFi, acronyme de Light Fidelity, permet de se connecter à Internet grâce à la lumière d’une ampoule électrique LED.

Quand le Wifi utilise les ondes radio du spectre électromagnétique pour transmettre des informations, le LiFi lui, le fait grâce aux ondes lumineuses du spectre optique de la LED, qui s’allument et s’éteignent des millions de fois par seconde. C’est ce scintillement imperceptible qui permet l’envoie de données, soit une sorte de morse à haute fréquence. Cette nouvelle technologie intéresse de plus en plus les professionnels du milieu. La semaine dernière, ils se sont réunis à Paris à l’occasion de la deuxième édition du Global LiFi Congress afin de réfléchir à son application future.

« Il faut encore miniaturiser cette technologie »

Pour l’instant, le LiFi ne fait pas encore partie de vos vies quotidiennes. Les experts prévoient son émergence à grande échelle chez les particuliers d’ici 2022. « Il faut encore miniaturiser cette technologie pour que, comme le Wifi, on puisse intégrer le récepteur dans un smartphone. Pour l’instant il fait la taille d’une clef USB », explique à 20 Minutes Didier Cousin, directeur du pôle LiFi chez Lucibel qui conçoit des produits issus de la technologie LED. Sa démocratisation permettra une production à grande échelle et fera baisser les coûts. « Aujourd’hui cette technologie n’est pas accessible au grand public : une ampoule LED LiFi coûte dans les mille euros », détaille l’expert.

« Cela va rentrer vite et naturellement dans le quotidien des gens tout simplement parce que l’éclairage est partout. On ne s’en rendra même pas compte », prévoit Simon Laurent, cofondateur de Havr. La start-up a créé une serrure connectée se déverrouillant grâce au flash du portable associé au système de chiffrement du LiFi. « On peut imaginer que cette technologie sera utilisée pour avoir Internet dans le métro, dans les voitures autonomes qui pourront récupérer un signal depuis un feu tricolore ou alors pour sécuriser des objets connectés. »

Faster, Stronger

« Si à l’heure actuelle la vitesse de transmission des données du LiFi est comparable à celle du Wifi, le LiFi peut potentiellement devenir cent fois plus rapide que le Wifi. Il n’y a rien de plus rapide que la lumière. D’ailleurs, la fibre c’est de la lumière dans des tubes ! », analyse Didier Cousin.

Dans une société où l’on cherche toujours plus de connectivité, à télécharger et à accéder à l’information plus rapidement et où les objets connectés explosent, le LiFi permettrait d’éviter la saturation. « Les ondes lumineuses sont bien plus grandes que les ondes radio qui ont donc moins de plages disponibles pour faire passer une information. C’est pour ça que vous vous retrouvez dans l’incapacité d’envoyer un simple SMS dans certains festivals où il y a beaucoup de monde », explique Simon Laurent.

Plus dure à pirater

Le LiFi permet également une connexion plus sûre à Internet. « Il suffit de mettre sa main entre le récepteur LiFi et la lumière issue de la LED pour couper la connexion, illustre Didier Cousin. Si la lampe LED LiFi se trouve dans une pièce et que la pièce d’à côté n’est pas équipée, les personnes de l’autre salle n’ont pas accès à Internet. »

« Contrairement au Wifi et au Bluetooth, le signal ne se disperse pas, on est vraiment sous un cône d’émission, on évite donc les piratages, précise Simon Laurent. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’armée développe déjà le LiFi sur ses bases opérationnelles. »

Une alternative aux ondes radio nocives

Mal supportées par certaines personnes, interdites par la loi Abeille dans des lieux publics, ou à côté d’une machine IRM dans les hôpitaux, les ondes radio du spectre électromagnétique émises par le Wifi empêchaient l’accès à Internet dans diverses situations. Le LiFi n’en envoyant pas, il paraît bien plus adapté à certains environnements comme l’avion, les crèches ou encore les parkings souterrains.

Comme tout le monde, le LiFi n’est pas parfait. Il ne peut s’installer que sur des luminaires LED, ces ondes lumineuses ont donc une faible portée : quelques mètres seulement. Si vous obstruez la lumière de quelques façons que ce soit entre la LED et le récepteur, ou si votre ampoule grille, vous perdez la connexion.