Le métro de Londres va tracer tous les téléphones de ses usagers grâce au WiFi

DONNEES PERSONNELLES L’objectif est de mieux connaître les habitudes des usagers mais aussi d’améliorer l’affichage publicitaire

20 Minutes avec agence

— 

La ligne Victoria du métro londonien à la station de King's Cross St. Pancras à Londres, le 17 septembre 2017.
La ligne Victoria du métro londonien à la station de King's Cross St. Pancras à Londres, le 17 septembre 2017. — Tolga AKMEN / AFP

Un système de suivi des voyageurs sera mis en place dès le 8 juillet prochain dans le métro de Londres. Les connexions WiFi des smartphones permettront à Transport for London (TFL), la société qui gère le réseau, d’en savoir plus sur les habitudes de ses usagers mais aussi d’améliorer l’affichage publicitaire, rapporte The Verge dans un article relayé par Clubic.

Un système totalement anonyme selon la société

Le système va identifier les utilisateurs grâce à l’adresse MAC de leurs smartphones lorsque ces derniers tenteront automatiquement de rejoindre le réseau WiFi, même si le propriétaire de l’appareil ne fait pas la démarche de se connecter. Les personnes qui ne souhaitent pas être « tracées » devront donc désactiver la puce WiFi de leur téléphone.

L’entreprise précise que le processus sera rendu totalement anonyme et compte installer des panneaux explicatifs à toutes les entrées du métro londonien.

Pour améliorer l’affichage publicitaire

Transport for London espère ainsi mieux comprendre les déplacements des voyageurs afin de déterminer notamment les trajets les plus fréquents ou les lignes les plus empruntées. Des informations précieuses pour gérer le flux de voyageurs en cas de forte affluence.

TFL admet aussi que ce dispositif vise à optimiser l’affichage publicitaire pour le rendre plus visible en fonction du nombre de passagers.