Enceintes de soirée: Comment les choisir puissantes et lumineuses pour des fiestas d'enfer

FETE DE LA MUSIQUE Si vous n’êtes pas musicien vous-même, les enceintes de soirée avec light shows intégrés vous permettront de faire la fête, simplement depuis vos playlists préférées.

Christophe Séfrin

— 

D'un très bon rapport qualité/prix: la GTK-XB72.
D'un très bon rapport qualité/prix: la GTK-XB72. — SONY
  • Finis les branchements fastidieux entre platines, amplis, enceintes et rampes de spots pour sonoriser une fiesta. Apparues il y a quelques années, les enceintes de soirée associent gros son et jeux de lumière intégrés.
  • D’abord imaginés par Sony, ces systèmes tout-en-un se multiplient désormais auprès d’autres constructeurs.
  • Sur secteur ou sur batterie, ils sont d’un usage extrêmement simple et remplissent généreusement leur mission à force de décibels, de spots et de stroboscopes.

Petite soirée entre amis ou grosse fiesta pour fêter la musique, le bac, un anniversaire, un mariage ? Apparues il y a quelques années chez Sony, les enceintes de soirée Bluetooth ont eu une bonne idée : intégrer dans un seul élément tout le nécessaire pour faire la fête. Soit la possibilité de jouer du son (fort), tout en profitant de jeux de lumière (puissants). Sur secteur ou batterie, de petite, moyenne ou grande taille, statiques ou sur roulettes, elles s’adaptent à leur audience et peuvent sonoriser et éclairer toutes vos soirées, tout au long de l’année. Bref, les ambiancer ! 20 Minutes en a retenu quatre…

SRS-XB32 de Sony : la pocket musclée

Déclinée en cinq coloris, cette petite enceinte Bluetooth est une jolie réussite. Inutile d’imaginer sonoriser une soirée avec 50 invités grâce à elle, mais la SRS-XB32 peut remplir sa mission au sein d’un petit groupe de fêtards.

La SRS-XB32 revendique une autonomie jusqu'à 24 heures.
La SRS-XB32 revendique une autonomie jusqu'à 24 heures. - SONY

 

Posé à l’horizontale, à la verticale, ou tenue en main (poids : 900 g), l’appareil diffuse un son bien musclé compte tenu de sa petite taille (238 x 84 x 83 mm). Les responsables : deux haut-parleurs de 48 mm et un système Extra Bass articulé atour de deux radiateurs passifs vraiment performants. Les deux stroboscopes et rayons lumineux embarqués peuvent fonctionner de façon aléatoire ou se piloter et se personnaliser à l’aide de l’application nommée Fiestable.

La SRS-XB32 est étanche et résistante à la poussière.
La SRS-XB32 est étanche et résistante à la poussière. - SONY

 

Pour l’été, on apprécie véritablement l’étanchéité de la SRS-XB32 (norme IP67) ainsi que sa résistance à la poussière qui la conduiront sereinement au bord d’une piscine ou à la plage. Petit plus : un port USB Host qui permet d’utiliser la batterie de l’enceinte (à l’autonomie pouvant atteindre 24 heures en mode standard) comme batterie d’appoint pour son smartphone. 169 euros.

GTK-XB72 de Sony : la statique lumineuse

Bluetooth, mais aussi disposant d’une entrée audio RCA, d’un slot USB et une prise micro, cette enceinte (65,5 x 34,5 x 37,0 cm pour 12 kg), séduit par son bon rapport qualité/prix. A utiliser verticalement ou horizontalement, la sound machine tire pleinement parti de deux applications : Music Center (pour gérer ses listes de lecture), mais aussi Fiestable pour orchestrer les jeux de lumières intégrés.

Pas de batterie intégrée, mais un prix compacté pour la GTK-XB72.
Pas de batterie intégrée, mais un prix compacté pour la GTK-XB72. - SONY

 

Sony ne communique pas sur la puissance de sa GTK-XB72, mais pour avoir pu l’écouter, il ne fait aucun doute que l’enceinte qui est équipée de 2 woofers de 16 cm et de 3 tweeters de 5 cm a de l’énergie à revendre. Un bon parti dépourvu, hélas, de batterie. 349 euros.

PartyBox 300 de JBL : la mobile autonome

Associant puissance (240 watts) et mobilité avec sa batterie de 10.400 mAh (autonomie : jusqu’à 18 heures), l’enceinte PartyBox 300 de JBL a été conçu pour être compatible avec une multiplicité de sources audio.

La Party Box, de JBL.
La Party Box, de JBL. - JBL

 

La PartyBox est évidemment Bluetooth afin de lui envoyer du son depuis un smartphone ou une tablette. Mais cette enceinte dispose également d’une entrée AUX, d’un port USB, d’une entrée RCA (pour une platine vinyle, par exemple), ainsi que d’entrées micro et guitare. Intégrant deux woofers de 16,5 cm et trois tweeter de 6,65 cm, c’est véritablement un appareil performant.

La Party Box 300 de JBL.
La Party Box 300 de JBL. - JBL

 

Contrairement à Sony qui fait vraiment le show avec les jeux de lumière sur ses enceintes, cette PartyBox 300 reste assez modeste en la matière. Mais cela suffit : l’appareil adopte stroboscopes et haut-parleurs, avec effets lumineux tournants. Mais pas de bandeaux LED, comme son concurrent…

Ce tout-en-un pèse tout de même 15,3 kg (pour 69 x 31 x 32 cm) et dispose d’une poignée de transport. Son autonomie est annoncée jusqu’à 18 heures. Bémol : la PartyBox 300 n’oppose aucune résistance à l’eau ni à la poussière, ce qui pour un appareil qui se veut aussi nomade est un peu déroutant. 449 euros (ou 379 euros pour la PartyBox 200 sans batterie).

OL100 de LG : la complète surpuissante

Etonnement développée avec la firme britannique Meridian Audio (plutôt spécialisée en hi-fi qu’en dance music), le système OL100 de LG est un monstre capable de développer une puissance de 2000 watts.

Elle nous fait la totale: la OL00.
Elle nous fait la totale: la OL00. - LG

 

Couplée à d’innombrables effets lumineux, cette dance machine veut s’imposer comme une solution tout en un pour ambiancer une soirée. Contrairement à de nombreux systèmes du même type, mais moins complets, l’une de ses vocations est de pouvoir mixer deux morceaux, comme un vrai DJ (avec scratchs, crossfader…). Pour cela, elle accueille notamment un lecteur CD/DVD et deux ports USB.

De vraies fonctions DJ pour allumer le feu.
De vraies fonctions DJ pour allumer le feu. - LG

 

Parmi ses nombreuses fonctionnalités, plusieurs ont retenu notre attention. L’appareil est équipé d’un logiciel de suppression des voix pour ne conserver que la piste sonore d’un morceau afin de se l’approprier lors d’une séance de karaoké. Autre atout : trois smartphones peuvent s’y connecter en Bluetooth, autorisant ainsi plusieurs DJ et la création de playlists à la volée. Enfin, l’OL100 peut également se contrôler à distance, à l’aide d’une application pour smartphone. Ce qui permet d’investir le dance floor, tout en mixant. Astucieux : des poignées latérales et des roulettes aident au déplacement de l’engin. Il faut dire qu'il mesure quand même 105,5 x 43 x 40 cm et pèse 37,5 kg! 799 euros.