VIDEO. «Les Gentils, les Méchants»... Une chanson de Michel Fugain détournée par «des gilets jaunes» cartonne sur le Net

CLIP Publié le 1er janvier, ce clip a déjà été vu par près de 800.000 internautes et partagé 25.000 fois sur Facebook...

H. B.

— 

Le clip a déjà été visionné plus de 800.000 fois.
Le clip a déjà été visionné plus de 800.000 fois. — Capture d'écran YouTube

« Qui c’est qui prend le taxi ? Les Gentils. Et qui paye le carburant ? Les Méchants ». C’est par ces paroles que débute une chanson devenue virale sur les réseaux sociaux, interprétée par des « gilets jaunes ». Publié le 1er janvier, ce clip a déjà été vu par près de 800.000 internautes et partagé 25.000 fois sur Facebook.

Intitulée Les Gentils, les Méchants, la chanson reprend le titre de la chanson de Michel Fugain, qui chantait en 1975 que « les gentils et les méchants ne sont pas forcément où l’on dit qu’ils sont ».

Dans le clip, une jeune femme, portant un gilet jaune, danse en compagnie d’une dizaine de figurants autour d’un rond-point, devenu le lieu symbolique de la mobilisation sociale.

Polémique sur les réseaux sociaux

« L’état d’esprit était de reprendre l’humour et le décalage de Michel Fugain avec le renversement gentils-méchants », explique au Parisien Marguerite, l’interprète de la chanson, qui affirme avoir été « totalement dépassée par le buzz ».

La chanteuse, âgée de 28 ans, a dû faire face à de nombreuses critiques et s’expliquer sur certaines de ses paroles qui ont fait polémique sur les réseaux sociaux, notamment sa « dédicace » à la fin de la vidéo adressée à Bernard-Henry Lévy et à Daniel Cohn-Bendit, teintée pour certains d’antisémitisme. «  L’antisémitisme est un sentiment de haine qui m’est parfaitement étranger », explique-t-elle sur sa page Facebook. « Je fais une dédicace à BHL et Cohn-Bendit car BHL a discrédité le mouvement des "gilets jaunes" dès l’origine et Daniel Cohn-Bendit s’est offusqué de la « violence » des "gilets jaunes", lui le révolutionnaire symbole de Mai-68 (…)», explique-t-elle.

Un soutien de la Manif pour tous ?

Des internautes ont réussi à retrouver la trace de cette jeune femme sur les réseaux sociaux. Une vidéo de 2015, intitulée Veilleur je suis là, la montre en train de participer à un clip des « Veilleurs », mouvance de la Manif pour tous opposée au mariage pour tous.

Selon l'Obs, les préférences de son compte Facebook privé permettent également de mieux cerner le personnage : elle soutient ainsi la communauté « Non à l’avortement », ou encore la Fondation Jérôme-Lejeune, proche de la Manif pour Tous…