Marques déposées, produits dérivés... Le business s'empare des «gilets jaunes»

ECONOMIE Les produits dérivés autour du mouvement des « gilets jaunes » sont en train de se multiplier sur Internet…

Mikaël Libert
— 
Manifestation des «gilets jaunes», à Lille, le 8 décembre.
Manifestation des «gilets jaunes», à Lille, le 8 décembre. — M.Libert/20 Minutes
  • Le site de l’Institut de la propriété intellectuelle a reçu de nombreuses demandes de dépôt de marque autour des «gilets jaunes».
  • De nombreux produits dérivés à l’image du mouvement sont en vente sur internet.

L’argent n’a pas d’odeur. La première revendication du mouvement des « gilets jaunes » est de donner davantage de pouvoir d’achat aux plus petits salaires. L’ importance de la mobilisation autour du désormais célèbre vêtement de signalisation, devenu un véritable symbole, a fini par éveiller l’intérêt mercantile de certains. Ainsi, un véritable business de produits dérivés inspirés du mouvement des « gilets jaunes » est en train de se mettre en place.

« Gilet jaune », marque déposée

Pour se donner une petite idée, il suffit d’aller faire un tour sur le site internet de l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi). Depuis novembre dernier, ce ne sont pas moins de 24 demandes d’enregistrement de marque sur le thème des « gilets jaunes » qui ont été faites auprès de l’Institut. Ça va du sobre « gilets jaunes » au « fier d’être gilet jaune » en passant par « gilet jaune ou Gil & John ». On trouve aussi « liste gilets jaunes élections européennes de 2019 » en tant que marque déposée par un certain Alain Guillon dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Différents produits dérivés inspirés du mouvement des «Gilets jaunes».
Différents produits dérivés inspirés du mouvement des «Gilets jaunes». - 20 Minutes

Par ailleurs, il ne faut pas chercher bien longtemps pour trouver des produits dérivés vendus en ligne. On trouve sur le site Mongiletjaune.org un produit censé remplacer le fameux sapin qui sent bon à accrocher sur son rétroviseur. Le vendeur se défend de vouloir faire du business et avance un argument insolite : « Il ne nous paraissait pas concevable d’avoir pendant les mois […] à venir un gilet jaune en tissu n’en faisant qu’à sa tête dans les virages et se reflétant dangereusement dans notre pare-brise. »

Dans la même veine, il y a aussi les stickers disponibles en nouveauté sur le site Grafikstick.com. Eux, ils ne prennent même pas la peine de se justifier sur l’opportunisme de la démarche. Sur eBay, un autre vendeur propose « l’autocollant soutien gilet jaune ». Pour la somme dérisoire de 2 euros, vous pouvez vous payer un petit sticker rond représentant un gilet jaune sur fond noir avec, en prime, un petit slogan conspuant médias et gouvernement.

Les vêtements pour et anti « gilets jaunes »

En dernier lieu, il y a bien sûr les vêtements avec, en « must have », le tee-shirt. Toujours sur Internet, le site Redbubble a décidé de ne pas prendre parti. Ainsi, il vend des articles pro et anti « gilets jaunes ». Sur fond de carte de France, on a le choix entre le slogan « je suis gilet jaune », ou celui « je suis gilet Jaune, je suis un mouton ». En revanche, le prix est le même, 17,85 euros.

Nous avons aussi trouvé sur la market place de Facebook un modèle d’Action man, version gilet jaune. Le vendeur promet un produit en série limitée, fait maison, pour la somme de 35 euros tout de même. Bon, nous n’avons pas tenté de l’acheter pour vérifier s’il s’agissait d’une vanne. Quoi qu’il en soit, si vous manquiez d’idée cadeau pour Noël, faites-vous plaisir.