Téléphonie: Certains clients Free mobile vont voir leur réseau ralentir

C'EST LEEEENT En raison d'un contrat signé entre Orange et Free en 2011...

C. Ape.

— 

Cinq ans après son lancement, Free Mobile compte 13 millions de clients.
Cinq ans après son lancement, Free Mobile compte 13 millions de clients. — M.ASTAR/SIPA

Si vous êtes client Free Mobile mais que vous vivez dans une zone non couverte par le réseau 3G de l’opérateur mobile, vous basculez sur le réseau 3G d’un de ses concurrents directs, Orange. C’est ce qu’on appelle « l’itinérance », et ce grâce à un accord datant de 2011 entre les deux opérateurs de téléphonie.

Mais depuis le 1er janvier, les débits en itinérance ont baissé dans le but d’encourager la marque de Xavier Niel à déployer la 3G et la 4G sur tout le territoire, rapporte notamment BFMTV. En 2016, l’Arcep, le régulateur français des télécoms, avait décidé de pousser les deux opérateurs à diminuer d’année en année le débit 3G en itinérance chez Orange.

Un réseau qui continue de se développer

Free Mobile avait déjà été contraint de brider son itinérance à 5 Mbit/s en débit descendant en septembre 2016, puis à 1 Mbit/s en janvier 2017. Et la baisse appliquée en ce début d’année 2019 (768 kb/s en descendant et 384 kb/s en montant) n’est pas la dernière. Au 1er janvier 2020, les débits montants et descendants seront limités à 384 kb/s.

Toutefois, note BFMTV, le réseau de Free continue de se développer tandis que la dépendance à l’itinérance sur le réseau Orange baisse. Quant au réseau 2G, Free Mobile pourra toujours s’appuyer sur le réseau 2G du leader des opérateurs, Orange, jusqu’en 2022.