Apple révise ses prévisions de ventes d'iPhone à la baisse et chute en Bourse

ECONOMIE L'action a chuté de 10%, jeudi, alors que l'entreprise anticipe un chiffre d'affaires réduit à cause de la Chine...

P.B. avec AFP

— 

L'iPhone Xr d'Apple dans sa version RED.
L'iPhone Xr d'Apple dans sa version RED. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

C’est le genre de nouvelle que Wall Street déteste. Apple a annoncé mercredi qu’il révisait en baisse ses prévisions de résultats pour le 1er trimestre 2019 à cause notamment du ralentissement de la croissance en Chine et de la guerre commerciale avec les Etats-Unis qui ont un impact sur les ventes d’iPhone. Jeudi, l'action a plongé de près de 10%. C'est la première fois depuis 2002 qu'Apple lance un tel avertissement.

Dans une lettre aux investisseurs, le patron d’Apple, Tim Cook, évoque le renforcement du dollar et la décélération « plus forte que prévu » de l’économie chinoise pour justifier cette rare révision à la baisse. « Nous pensons que l’environnement économique en Chine a été davantage affecté par la montée des tensions commerciales avec les Etats-Unis », affirme Tim Cook. De manière plus surprenante, il met également en avant le programme de remplacement des batteries à prix réduit, l’an dernier, suite au « batterygate ». Il sous-entend ainsi que les remplacements de batteries ont redonné un coup de jeune à certains iPhone vieillisssant, ce qui a eu un impact sur les renouvellements.

L’action chute de 10 %

Le titre Apple, qui avait terminé mercredi à 157,92 dollars en très modeste hausse (+0,11 %) mais en chute de 32 % par rapport à son plus haut historique atteint en octobre, a plongé de 10% jeudi.

« Nous nous attendions à une faiblesse économique dans plusieurs marchés émergents. Cela a eu bien plus d’impact que ce que nous avions prévu », écrit encore Tim Cook, ajoutant que l’essentiel de la révision à la baisse du chiffre d’affaires est imputable aux ventes d’iPhone, de Mac et d’iPad en Chine.

Le chiffre d’affaires d’Apple au premier trimestre (de septembre à décembre) devrait ainsi tomber à 84 milliards de dollars au lieu de 91 milliards prévus par les analystes. Ces résultats seront officiellement annoncés le 29 janvier.

En novembre, Apple avait annoncé qu’il arrêterait de communiquer le chiffre exact des ventes d’iPhone, préférant se concentrer sur le chiffre d’affaires. Alors que le prix moyen a nettement augmenté ces dernières années, on ne connaîtra pas l’ampleur exacte du coup de mou.