Facebook: Les Noirs sont sous-représentés dans l'entreprise, selon un ancien employé

FACEBOOK Il estime que les employés noirs sont «marginalisés» dans l'entreprise...

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo de Facebook
Le logo de Facebook — Pexels

Un ancien employé de Facebook a déploré mardi la sous-représentation des personnes noires au sein des équipes du réseau social, affirmant que celles-ci faisaient l’objet de remarques et comportements désobligeants de la part des autres employés.

Mark Luckie, lui-même Noir, a rendu public mardi sur sa page Facebook un message qu’il avait envoyé le 8 novembre à tous les employés du réseau social à travers le monde, la veille de quitter son poste de « strategic partner manager ». « Facebook a un problème avec les Noirs », écrit-il, estimant qu’ils y sont « marginalisés ». Le premier réseau social du monde n’était pas immédiatement disponible pour répondre à ces accusations.

Mark Luckie, qui n’explique pas les raisons de son départ, affirme que les employés noirs s’entendent dire par exemple : « Je ne savais pas que des personnes noires travaillaient chez Facebook ». Il cite aussi l’exemple d’employés qui auraient été « accostés de manière plus agressive que nécessaire par la sécurité du campus ». Pour autant, il affirme que le nombre d’employés noirs a doublé, passant de 2 % des effectifs en 2016 à 4 % en 2018.

Un autre employé répond qu’il porte des tee-shirts « Black Lives Matter »

Carl Smith, se présentant, lui aussi, comme un employé noir de Facebook, a balayé les accusations de Mark Luckie. Celui-ci « ne parle pas au nom de nous tous, affirme-t-il sur sa page Facebook. De manière ironique, Mark et moi-même avons commencé le même jour chez Facebook. Je suis toujours là », a-t-il écrit.

Il assure porter, sur son lieu de travail, des tee-shirts « Black Lives Matter » (La vie des Noirs compte), en référence au mouvement ayant vu le jour après une longue série de bavures policières impliquant souvent des agents blancs contre des hommes noirs. « Et je me sens très à l’aise de le faire », a-t-il ajouté.

Un rapport sur la diversité publié en juillet confirme ce chiffre de 4 %, relevant que le nombre d’employés noirs monte à 8 % dans les activités de ventes. « Mais nous continuons à avoir des difficultés à recruter des Noirs et des Hispaniques dans les emplois techniques et d’encadrement », avait reconnu le responsable de la diversité Maxine Williams.