Benjamin Lemaire, «le community manager des stars» jugé à Paris pour corruption de mineurs

JUSTICE Le jeune homme, qui gérait notamment la notoriété de Sophie Marceau ou Joey Starr, a reconnu avoir eu des relations inappropriées avec sept mineurs rencontrés sur Internet...

H. B.

— 

Tribunal correctionnel de Paris. (Illustration)
Tribunal correctionnel de Paris. (Illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

Il était surnommé le « community manager des stars ». Après une enquête de quatre ans, Benjamin Lemaire, l’agent des youtubeurs, était jugé ce lundi au tribunal correctionnel de Paris pour corruption de mineurs, atteinte sexuelle sur mineurs, détention et diffusion d’images pédopornographiques.

Déjà condamné à dix mois de prison avec sursis en 2011, le jeune homme qui gérait la notoriété de plusieurs personnalités sur les réseaux sociaux, notamment celle de l’actrice Sophie Marceau ou du rappeur Joey Starr, a reconnu avoir eu des relations inappropriées avec sept mineurs rencontrés sur Internet.

Plus de 30.000 photos et près de 1.000 vidéos pédopornographiques retrouvées chez lui

Benjamin Lemaire a été placé une première fois en garde à vue en juillet 2014, après une plainte déposée par le père d’un jeune garçon de 13 ans qui avait retrouvé des conversations d’ordre sexuel entre les deux hommes dans l’iPod de son fils. Lors de la perquisition de son domicile, les enquêteurs avaient retrouvé plus de 30.000 photos et près de 1.000 vidéos à caractère pédopornographique.

Son avocat nie toute perversité et a expliqué au Parisien, que son client, âgé de 33 ans, était « resté bloqué à l’adolescence ». « Il n’est pas assez mature pour être pervers ». « Contrairement à ce qui a pu être dit par ses détracteurs, il n’a jamais cherché à se servir de son métier et de son influence pour ses rencontres. Il reconnaît avoir eu des relations inappropriées mais dans un cadre privé », précise-t-il.