Honor Play: Etes vous prêt à décrocher un smartphone spécial gaming?

SMARTPHONE La marque de smartphones Honor veut séduire les jeunes avec son Honor Play. Dédié au gaming, ce terminal affiche des performances adaptées aux jeux les plus gourmands…

Christophe Séfrin

— 

Le Honor Play, adapté aux jeux gourmands, comme Arena of Valor.
Le Honor Play, adapté aux jeux gourmands, comme Arena of Valor. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Lancé à 329 euros, le smartphone Honor Play veut séduire les gamers avec un terminal puissant et réactif.
  • Derrière son écran de 6,3’’/16 cm, sa technologie GPU Turbo maximise ses performances en réduisant son impact sur sa batterie.
  • Son rapport qualité/prix plaide en sa faveur, même si l’on aurait préféré un écran plus défini et de vrais haut-parleurs stéréo.

Play ! Honor, la marque de smartphones pour les jeunes du groupe Huawei, vient d’officialiser au salon de l’électronique IFA de Berlin le lancement de son Honor Play. Ce smartphone, dont on connaît enfin le prix (329 euros, désormais disponible), avait déjà été dévoilé cet été au salon du jeu vidéo Gamescom, de Cologne. Dans la gamme Honor, le Play trouve sa place entre le Honor 7X (249 euros) et le Honor 10 (399 euros).

Vocation de ce nouveau joujou Android 8.1 à écran de 6,3’’/16, cm ? Le jeu vidéo. Le Honor Play s’inscrit ainsi dans une nouvelle vague de terminaux mobiles plutôt dédiés au gaming. Récemment, sont apparus le Razer Phone, ou le Xiaomi Black Shark, clairement annoncés par leur constructeur comme des bêtes de course pour les joueurs.

Des performances accrues

Où le Honor Play va-t-il faire la différence ? Visiblement, pas totalement sur son écran. Malgré une diagonale respectable, celui-ci n’est « que » Full HD + (2340 x 1080p), ce que l’on peut considérer comme un peu juste pour accéder à un niveau de détails ultra-précis que peuvent exiger certains jeux. Et son taux de rafraîchissement reste de 59,6 fps (images/par seconde), ce qui est dans la norme. Sur le son ? Avec un seul haut-parleur en façade, le Honor Play zappe les effets stéréo que l’on est en droit d’exiger lorsque l’on joue. Alternative : l’usage au casque qui permet de profiter ici d’une vraie spatialisation audio, ouf !

Sur les performances ? Heureusement, oui ! Pour cela, Honor capitalise sur son processeur Kirim 970, un monstre de puissance que l’on retrouve sur les Honor 10 ou Huawei P20 Pro. Mais c’est surtout avec la technologie GPU Turbo développée par Huawei que notre terminal veut montrer ses muscles. Basée sur une optimisation logicielle et hardware, elle permet d’augmenter le framerate, soit la fluidité des images à l’écran. Mais pas seulement : avec le GPU Turbo, les performances du Honor Play pourraient, selon Honor, être accrues de 60 % tout en réduisant la consommation d’énergie de 30 %.

L'intelligence artificielle du Honor Play reconnaît 22 scènes dans 500 scénarios.
L'intelligence artificielle du Honor Play reconnaît 22 scènes dans 500 scénarios. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Cela indique surtout qu’un maximum de puissance peut être déployé lorsque nécessaire pour des applications particulièrement gourmandes. En première ligne, donc : les jeux vidéo.

4,5 heures de jeu avec Arena of Valor

Avec une batterie de 3700 mAh, un jeu exigeant, comme Arena of Valor, tiendrait 4,5 heures sur le Honor Play. Un prochain test permettra de le vérifier.

>> A lire aussi : Batterie externe: Comment choisir celle dont vous aurez besoin cet été

En attendant, nous avons pu prendre le Honor Play en main et jouer un peu avec. Outre une préhension agréable, avec un smartphone à la coque en métal (noir, violet ou bleu) qui donne du produit une impression de qualité, la bonne nouvelle est notamment que le smartphone ne semble pas chauffer durant une partie. Il s’agit évidemment là d’un critère capital en termes de jeux mobiles. Pour le reste, on salue une fiche technique honnête avec 64 Go de mémoire (+ 4 Gb de Ram), même si l’on regrette que l’appareil ne soit pas étanche.

>> A lire aussi : Normes IP67 et IP68: Votre smartphone est-il vraiment bien protégé contre l’eau (à lire avant de plonger)?

A l’arrière, un couple de capteurs de 16 et 2 mégapixels (f/2.2 et f/2.4) donne sa place à l’intelligence artificielle et à la reconnaissance de 22 scènes dans 500 scénarios. A l’avant, 16 mégapixels (f/2.0) pour des selfies avec flou à l’arrière du sujet assez convaincants. Et au final, un smartphone d’un très bon rapport qualité/prix.

15 ans après la N-Cage (la console/téléphone portable de Nokia) et 7 ans après le Sony Ericsson Xperia Play (le premier smartphone certifié PlayStation), le gaming en mobilité remet un nouveau jeton.