Bretagne: Après Orange, Bouygues aussi veut fibrer les zones rurales

NUMERIQUE L’opérateur a intégré le projet de développement du haut débit Mégalys…

Camille Allain

— 

Illustration d'une armoire recevant de la fibre optique, ici installée par l'opérateur Orange.
Illustration d'une armoire recevant de la fibre optique, ici installée par l'opérateur Orange. — C. Allain / 20 Minutes

Eviter le monopole. Ce mardi, l’opérateur Bouygues a rejoint le syndicat mixte Mégalis. Porté par les collectivités bretonnes, ce dernier est chargé de développer la fibre optique dans les zones rurales, délaissées des opérateurs faute de rentabilité.

Porté par Orange depuis 2014, le déploiement du réseau a déjà permis de raccorder plus de 65.000 foyers de la région. Un chiffre souvent taclé par les élus d’opposition. « L’objectif, c’est d’atteindre 1,3 million, donc il y a encore du boulot », rappelle Loïg Chesnais-Girard, président de la région et du syndicat Mégalis.

Le déploiement n’ira pas plus vite

L’arrivée de Bouygues va-t-elle accélérer ce déploiement ? « Non. Mais elle offre le choix aux habitants. Quand vous habitez à Pouldreuzic ou à Bazouges-la-Pérouse, vous avez sans doute envie d’avoir le choix de l’opérateur », poursuit le président. Aujourd’hui, seul Orange, retenu lors d’un appel à projets, était proposé aux foyers raccordés.

En intégrant le réseau public breton, Bouygues promet d’offrir plus de 100.000 prises accessibles d’ici la fin de l’année. « Nous souhaitons couvrir la Bretagne le plus rapidement possible », promet Richard Viel, le patron de Bouygues Télécom. Les discussions se poursuivent avec les deux autres opérateurs. « Je parle beaucoup », élude Loïg Chesnais-Girard.

Abandonner le 512 k…

Financé par les collectivités à hauteur de 2.000 euros par prise, le réseau de fibre est ensuite loué aux opérateurs, qui doivent ensuite raccorder chaque foyer. « Certains habitants passent du 512 k à du 300 méga. C’est une vraie révolution », martèle le président de région. C’était le cas dans certains endroits de Saint-Connec (Côtes-d’Armor). Les 300 habitants de cette petite commune sont devenus les premiers à être 100% reliés à la fibre fin mai.