Grasse: Perfumist, l'application qui aide à trouver le bon parfum

INNOVATION La plateforme détermine les bons flacons en fonction des goûts de l'utilisateur... 

Mathilde Frénois

— 

Perfumist est une application téléchargeable gratuitement.
Perfumist est une application téléchargeable gratuitement. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Gratuite et disponible sur iOS et Android, l’application a été lancée il y a deux mois. Et elle a déjà été téléchargée 100.000 fois.
  • Perfumist est entré au musée international de la parfumerie de Grasse où il représente le XXIe siècle dans son exposition. L’appli est aussi présente dans les duty free des aéroports.

Plus de 15.000 parfums existants. Et 2.500 nouveaux chaque année. Pour ne pas perdre son nez (et la tête) dans cette jungle d’odeurs, un Azuréen développe une application d’aide au choix du bon flacon. Incubé à Grasse, Perfumist a créé un algorithme pour trouver la flagrance qui se rapproche le plus des goûts de son utilisateur.

« Près de 50 % des parfums sont achetés pour des cadeaux, pointe Frédérick Besson, créateur de la plateforme. Si on entre dans un magasin et que l’on dit à la vendeuse qu’on souhaite un parfum pour sa grand-mère, elle n’aura pas d’autre indication que son âge et le budget. »

Une base de données

Avec Perfumist, il suffit de se glisser dans la salle de bains de la grand-mère et de repérer ses flacons habituels. On entre le nom et la marque du parfum. L’appli en retrouve d’autres avec les mêmes ingrédients et les mêmes notes. « On part du postulat que si l’on aime un parfum, c’est que l’on aime ses caractéristiques olfactives », dit-il.

L’algorithme de Perfumist comparera les ingrédients avec 12.000 références. La bergamote, la coriandre ou le bois de santal du flacon de la grand-mère se retrouvera peut-être dans un parfum Zara ou Dior. « On est 100 % indépendants des marques », tient à préciser Frédérick Besson.

Aéroports et musée

Gratuite et disponible sur iOS et Android, l’application a été lancée il y a deux mois. Et elle a déjà été téléchargée 100.000 fois. « L’objectif de base était d’atteindre le marché asiatique car il n’y existe pas la même culture des parfums et des marques qu’en France », explique celui qui a créé la « première chaîne de parfumerie » en Chine et en Thaïlande. « Mais on ne se limite pas aux pays émergents », ajoute-t-il. L’appli permet aussi de découvrir de nouvelles flagrances.

Perfumist est entré au musée international de la parfumerie de Grasse où il représente le XXIe siècle dans son exposition. L’appli est aussi présente dans les duty free des aéroports.