La statue de Jeanne d'Arc à Orléans
La statue de Jeanne d'Arc à Orléans — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

ORLEANS

Jeanne d’Arc 2018: «Elle est transfigurée», dit le père de Mathilde

La lycéenne choisie pour incarner Jeanne d’Arc lors des fêtes johanniques 2018 a reçu des messages racistes, et son père en appelle à Emmanuel Macron…

Le 8 mai prochain, Mathilde Edey Gamassou incarnera Jeanne d’Arc, à Orléans, pour les traditionnelles fêtes johanniques. Métisse, la lycéenne de 17 ans a subi depuis cette annonce des insultes racistes sur les réseaux sociaux, de la part d’internautes d’extrême droite, provoquant l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « provocation publique à la discrimination et la haine raciale ».

« Elle est portée par ce message d’amour à tous les Français »

Son père Patrice a réagi au micro de France Bleu Orléans, expliquant que sa fille n’avait pas vu les tweets visés par la justice car « elle a eu son premier téléphone mobile il y a six mois à peine et elle n’est donc pas sur les réseaux sociaux, elle est protégée par rapport à tout ça ». Néanmoins, la jeune femme « est transfigurée tout simplement », ajoute le père.

Patrice Edey Gamassou poursuit en expliquant que malgré cet épisode, « elle est portée par ce message d’amour à tous les Français, quelles que soient leurs origines, quel que soit ce qui peut nous séparer, nos opinions, même les plus dures […] Honnêtement, c’est un message d’amour : paix et pardon ».

Un appel à Emmanuel Macron

Le père de la Jeanne d’Arc 2018 en a également profité pour demander au président de la République de revenir sur sa décision de ne pas participer aux fêtes johanniques. Emmanuel Macron avait décliné la proposition d’en être l’invité d’honneur pour une question d’agenda. Il est de coutume que le chef de l’Etat participe au moins une fois durant son mandat à cet évènement de la ville d’Orléans. Sous la Ve République, seule Nicolas Sarkozy et François Hollande ont fait entorse.

Emmanuel Macron à Orléans, le 8 mai 2016.
Emmanuel Macron à Orléans, le 8 mai 2016. - GUILLAUME SOUVANT / AFP POOL / AFP

« Je crois que là, maintenant, et cette année précisément, c’est Jeanne d’Arc qui lance un appel. Elle demande à Emmanuel Macron de venir célébrer les valeurs de la France, ses valeurs éternelles, à Orléans le 8 mai 2018 », a-t-il dit au micro de France Bleu.

>> A lire aussi : Présidentielle: Pourquoi les politiques s'approprient le symbole de Jeanne d'Arc

Pour rappel, Emmanuel Macron avait déjà participé à ces fêtes, en 2016 en tant que ministre de l’Economie, peu après avoir créé son mouvement, En Marche !, qui l'a porté à l’Elysée. À cette occasion, il avait vanté la figure de Jeanne d’Arc, qui avait « su rassembler la France pour la défendre, dans un mouvement que rien n’imposait ».