Kindle Oasis 2017: (Un peu) plus grande, (beaucoup) mieux et (nettement) moins chère

READER Amazon vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle liseuse numérique Kindle Oasis. Celle-ci place la barre assez haut d’un point de vue technique. « 20 Minutes » a pu en tourner quelques pages…

Christophe Sefrin
— 
La nouvelle liseuse Kindle Oasis d'Amazon,  disponible le 31 octobre 2017.
La nouvelle liseuse Kindle Oasis d'Amazon, disponible le 31 octobre 2017. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Nouveau chapitre dans l’histoire Kindle. 10 ans, presque jour pour jour, après le lancement de sa première liseuse numérique (le 19 novembre 2007, aux Etats-Unis), le géant américain vient d’officialiser l’arrivée de sa nouvelle Kindle Oasis.

Il y a 10 ans, Kindle 1. aujourd'hui, Kindle Oasis.
Il y a 10 ans, Kindle 1. aujourd'hui, Kindle Oasis. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Elle rejoint la famille de readers faits maison dans laquelle on retrouve Kindle, Kindle Paper White et Kindle Voyage. De fait, la petite dernière remplace un précédent modèle Oasis sorti en 2016, mais « on a tout vendu », dixit Antoine Dreyfus, porte-parole Kindle pour la France chez Amazon.

La Kindle Oasis 2016 face à la Kindle Oasis 2017.
La Kindle Oasis 2016 face à la Kindle Oasis 2017. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Si l’on reprochait à la précédente Kindle Oasis certains défauts, au premier rang duquel son prix excessif (290 euros), la dernière mouture d’Oasis en gomme de nombreux. La liseuse voit d’abord son écran passer de 6 pouces à 7 pouces. Ce n’est sans doute qu’un petit pouce pour l’homme, mais c’est un grand pouce pour l’humanité des lecteurs, l’écran de la nouvelle Oasis faisant ainsi un bon notable de 15 cm à près de 18 cm de diagonale. Question confort, c’est beaucoup mieux !

Enfin une liseuse étanche chez Amazon

Autre amélioration : la Kindle Oasis devient étanche, comme la Kobo Aura 2. L’idée n’est évidemment pas de lire sous l’eau, mais de garder l’esprit tranquille en bouquinant au bord de la piscine. A la norme IPX8, le reader peut ainsi résister à une immersion d’une heure jusqu’à 2 mètres de profondeur.

Encore un progrès avec (enfin !) des capteurs de lumière pour parfaitement adapter son rétroéclairage aux conditions ambiantes. Et pour les gros lecteurs, Kindle a poussé le luxe jusqu’à augmenter le nombre de polices disponibles (14 tailles différentes), mais aussi jusqu’à permettre d’ajuster leur graisse sur 5 niveaux. De quoi parfaitement personnaliser sa lecture et adapter la liseuse à ses yeux…

Prix en baisse, capacités en hausse

La première prise en main du produit est assez engageante. Si la coque arrière en métal offre un côté tactile assez froid, elle confère à la liseuse de 194 grammes et à l’autonomie de 6 semaines en lecture un surcroit de qualité.

Un écran de 7 pouces et des capteurs de lumière ambiante pour en adapter l'éclairage.
Un écran de 7 pouces et des capteurs de lumière ambiante pour en adapter l'éclairage. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

L’écran (300 dpi) offre un confort de lecture véritablement accru par rapport au précédent modèle. Surprise : pour la première fois, Amazon propose sur l’Oasis la possibilité d’avoir un texte inversé (blanc sur fond noir). De quoi lire dans le noir sans déranger son voisin de chambrée. Bémol cependant, avec des traces de doigt qui s’accumulent rapidement tant sur l’écran que sur la partie en plastique noir de la liseuse que l’on tient en main. Cette fois encore d’ailleurs, pas de problème si l’on est gaucher, puisque la Kindle Oasis peut être tenue dans une main ou l’autre, le texte se retournant automatiquement et les deux boutons pour tourner les pages (en plus du mode tactile) restant paramétrables. On peut même lire à l’horizontale.

Epaisseur minimale: 3,4 mm à 8,5 mm pour la partie de la liseuse contenant la batterie.
Epaisseur minimale: 3,4 mm à 8,5 mm pour la partie de la liseuse contenant la batterie. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Côté tarifs, Amazon a largement revu sa copie. Là où la Kindle Oasis émargeait à 290 euros, sa petite sœur, livrée dès le 31 octobre, est proposée à 249,99 euros (pour 8 Go en Wifi), 279,99 euros (pour 32 Go en Wifi) et 339,99 euros (pour 32 Go en Wifi et 3G illimité). On lui ajoutera une couverture en tissus (imperméable, vendue 44,99 euros) ou en cuir (59,99 euros). Un gros budget. Le marché du livre qui n’aura jamais vraiment décollé en France (il représentait 6,5 % du chiffre d’affaires de l’univers du livre dans l’Hexagone en 2015, selon le Syndicat national de l’Edition) se trouve aujourd’hui une nouvelle alliée. Actuellement, le store Amazon propose 340.000 livres en français.