Police Calibri, chocolatine, conflit israélo-palestinien… Sur Wikipédia, les guerres d’influence font rage

CONSENSUS La Palestine, les chocolatines ou les endives sont des sujets sensibles et très discutés sur l’encyclopédie en ligne…

Lucie Bras

— 

Un homme contemple un rideau constitué de volumes encyclopédiques en Allemagne en 2007.
Un homme contemple un rideau constitué de volumes encyclopédiques en Allemagne en 2007. — JOHN MACDOUGALL / AFP
  • L’encyclopédie en ligne Wikipédia rassemble plus d’un million d’articles.
  • Certains sujets religieux, culturels ou historiques sensibles sont très débattus.
  • La publication est fondée sur le consensus et les discussions sont très animées pour arriver à une certaine neutralité.

Vérifier la date d’un événement, le titre d’un film ou l' âge de Johnny: nous allons tous sur Wikipédia. On ignore que derrière ces millions d’articles que nous consultons, se cachent des heures de discussions et, bien souvent, des luttes d’opinions.

Au Pakistan, la page Wikipédia de la police Calibri a fait la Une des journaux au début de l’été. Le premier ministre Nawaz Sharif et sa fille, visés par une enquête pour corruption, ont fourni à la police des documents attestant de leur innocence. Problème : ils étaient rédigés en police Calibri, une police qui n’existait pas à l’époque où ces documents ont été écrits. Pour tenter de colmater la brèche, les partisans du clan Sharif se sont rués sur la page Wikipédia de la police Calibri pour modifier les dates. Face à eux, les opposants ont fait de même. Cette page Wikipédia s’est transformée en véritable champ de bataille. Depuis, elle est bloquée, impossible à modifier.

« Ce sont des erreurs classiques de lobbies qui espèrent améliorer les choses », explique Lionel Barbe, maître de conférences à l’Université Paris Nanterre et co-directeur de l’ouvrage Wikipédia, objet scientifique non identifié. « Mais le nombre énorme de visites fait que toute la communauté va se focaliser sur la page, qui en devient irréprochable », raconte-t-il.

L’endive et la chocolatine

Ce type de débats houleux concerne toutes sortes de pages : la première, la plus évidente, c’est celle du conflit israélo-palestinien. Cette guerre est si complexe que la page est bloquée pour une durée longue, et peut être modifiée par une poignée de personnes seulement. Mais les sujets sensibles ne se trouvent pas toujours là où l’on croit. Débat brûlant sur la page d’Emmanuel Macron : faut-il où non changer sa photo ? La page Wikipédia de la Chocolatine est aussi une zone de conflits, qui a engrangé des centaines et des centaines de commentaires. A tel point qu’elle a été semi-bloquée : seuls les administrateurs qui ont plus de 500 articles à leur actif peuvent y toucher (sinon ce serait la panique). Idem pour les endives : endives ou chicons ? Le débat fait rage.

« Ce qui est intéressant, c’est la vision relativiste de la vérité de Wikipédia : c’est discutable, donc c’est discuté », estime Lionel Barbe. Chaque page peut donner lieu à des discussions entièrement publiques, qui se déroulent en général sur plusieurs jours. Comme la publication est fondée sur le consensus, c’est long, très long : « Il faut du temps », reconnait-il. Chacun essaie de trouver sa vérité. « C’est ce qu’on appelle le point de vue neutre (NPOV) : tous les points de vue significatifs doivent être représentés en fonction de leur représentativité dans le débat global. Par exemple, sur la page du réchauffement climatique, il y aura forcément un paragraphe sur les climatosceptiques. »

Des filtres ultra-efficaces

Pas plus, pas moins, pour respecter les proportions de la vraie vie. Et les discussions et tentatives d’influence font partie du jeu. « Même s’il est remis en cause, l’équilibre a tendance à revenir », assure Lionel Barbe. Les contributeurs sont de toute façon peu nombreux : en tout, ils sont 10.000 wikipédiens sérieux à rédiger 80 % de l’encyclopédie francophone.

Et si le déséquilibre est trop fort, la communauté des wikipédiens veille au grain. « Il y a beaucoup de trolls sur Wikipédia. Les bots [robots] se chargent du vandalisme un peu bête : les gros mots, les insultes etc. En revanche, la volonté de diriger l’article vers quelque chose de différent, c’est plus rare », assure Rémi Matthis, administrateur Wikipédia, spécialisé dans les sujets historiques. « Pour ce genre de tentative, il y a des wikipédiens qui vont faire de la veille sur leur sujet ou thème de prédilection. On est prévenu dès qu’une personne écrit quelque chose sur ces pages », rappelle l’administrateur.

Et quand la neutralité d’un article est mise en cause, un bandeau l’indique en haut de la page. Le filtre est redoutable : il suffit de voir le nombre de « pages à supprimer » débattues chaque jour. « Quelqu’un qui ne connaît pas la culture wiki aura du mal à participer », résume Lionel Barbe.

Longtemps considérée comme le pire du pire par les enseignants (« Tu as vu ça où ? Sur Wikipédia ? »), l’encyclopédie a acquis ses lettres de noblesse grâce à tous ces filtres de protection. Ironie de l’histoire, Wikipédia est désormais recommandée aux professeurs pour leur enseignement scolaire par le Conseil national du numérique (CNN).