Ma vie cachée sur la Toile 3/3: Baptiste écrit sous le nom d’animateurs de télévision qui n’ont pas Twitter

PORTRAIT Trolls, fans honteux… Ils sont nombreux à mener une double vie virtuelle. Ils expliquent pourquoi à « 20 Minutes »…  

Marie de Fournas

— 

Baptiste écrit sous le nom de l’animateur Laurent Romejko
Baptiste écrit sous le nom de l’animateur Laurent Romejko — Capture Twitter

Baptiste a commencé à être actif sur Twitter en 2013. Grand amateur d’émissions de télévision, il réagit à l’époque à ce qu’il se passe sur le petit écran sous son vrai nom. Rapidement, son nombre de followers augmente et la question de l’anonymat se pose. « C’était plus par rapport à mon emploi. J’avais envie d’être complètement libre de m’exprimer sans me soucier d’éventuelles répercussions », explique celui qui travaille actuellement dans le social.

Baptiste devient alors Thierry Beccaro. Photo de profil, image de bandeau et mention « compte officiel » en description : en apparence, tout laisse penser qu’il s’agit du présentateur de l’émission Motus, d’autant que ce dernier n’a pas de compte Twitter. « C’était le but, précise le Parisien âgé de 30 ans aujourd’hui en rigolant. Je voulais aussi choisir un personnage de télévision populaire et un peu ringard ».

>>À lire aussi: Ma vie cachée sur la Toile 1/3: Théo est... Jésus sur Twitter

Très vite, il se prend au jeu et commente avec humour les événements et non événements de la petite lucarne. Il devient si populaire que dernièrement Thierry Beccaro a dû déclarer à la télévision qu’il ne s’agissait pas de lui derrière ce compte. « Il m’a d’ailleurs envoyé un message, me demandant gentiment d’arrêter », raconte Baptiste, depuis devenu Laurent Romejko, l’animateur des Chiffres et des lettres.

Ses proches sont au courant qu’il possède ce compte usurpant l’identité d’animateur sur Twitter. « Ils trouvent ça drôle », lance Baptiste, assurant être pareil sur la toile que dans la vraie vie. « Cela m’amuse de critiquer, d’être corrosif et de détourner les choses, toujours avec un second degré, mais sans être méchant », explique-t-il, indiquant au passage ne pas chercher à ressembler aux animateurs dont il prend l’identité. D’ailleurs son nom est toujours resté le même : Caustique Twitto. Un gentil troll en quelque sorte.

>>À lire aussi: Ma vie cachée sur la Toile 2/3: Christelle suit anonymement toutes les stars de la téléréalité

Ce compte où il peut publier jusqu’à 10 posts par jour selon l’actualité et son humeur, est aussi son « défouloir ». « Je peux tweeter sur ce que je veux, même les sujets qui n’intéressent pas mes proches. J’ai des retours instantanés et parfois des discussions passionnantes. C’est une énorme ouverture culturelle et sociale », analyse le jeune homme qui s’est fait une trentaine d’amis « dans la vraie vie », via Twitter.

En plus de nouvelles relations, son compte lui a apporté plus de visibilité sur internet et des opportunités. « Plusieurs fois, des sites m’ont contacté pour que je fasse des compte-rendus rigolos, à l’image de ce que je suis sur Twitter, sur des émissions que je suivais. Pourtant je ne travaille pas dans ce milieu ». Baptiste n’a pour l’instant pas l’intention de se créer un compte sous sa véritable identité. Ce succès anonyme qu’il minimise souvent malgré ses 19.200 abonnés, lui va très bien.