Ma vie cachée sur la Toile 1/3: Théo est... Jésus sur Twitter

PORTRAIT Trolls, fans honteux… Ils sont nombreux à mener une double vie virtuelle. Ils expliquent pourquoi à « 20 Minutes »…

Marie de Fournas
— 
Le compte Twitter de Jesus Officiel
Le compte Twitter de Jesus Officiel — Capture Twitter

« Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais un lundi de Pâques, j’ai trouvé ça marrant de créer le compte de Jésus, juste pour un poster un ‘Re’, après sa résurrection. » Voilà, vous savez désormais comment le compte Twitter de Jésus, qui compte plus de 245.000 abonnés, a été conçu. Son géniteur, ni Dieu, ni Vierge Marie, s’appelle Théo et a aujourd’hui 21 ans. À la naissance (ou la résurrection) de Jésus Officiel en 2014, le jeune étudiant en politique et société en Europe, n’a que 18 ans. « Le succès a été assez rapide », explique celui à qui Jean-Luc Mélenchon prend la peine de répondre quand il l’interpelle. S’il vous plaît.

Théo garde cependant les pieds sur terre. « Je ne pense pas avoir de succès vraiment, ce n’est pas moi que les gens suivent mais Jésus », assure-t-il. Cette situation lui va d’ailleurs très bien : « Je ne cherche pas le succès, donc ma vie réelle me convient parfaitement en étant quelqu’un comme les autres, dans l’ombre. » 

Pas question pour lui de sortir de l’anonymat. Ses parents ne sont d’ailleurs pas au courant de l’existence de ce compte. « Ma mère étant très catholique, ça passerait mal je pense. » L’étudiant assume ne pas agir sur Internet comme dans la vraie vie et met un point d’honneur à séparer les deux. « J’ai totalement conscience que ce compte puisse déplaire à certaines personnes, c’est pourquoi je ne m’en vante pas », ajoute-t-il.

>>À lire aussi: Une journaliste assure avoir débusqué les comptes secrets sur Twitter et Instagram du patron du FBI

Effectivement, pas sûr que faire dabber Jésus, appeler Moïse « bâtard » et plaisanter sur la crucifixion fasse rire tous les catholiques de France. Un humour made in Twitter, parfois un brin acide, oscillant entre l’impertinence et l’absurde. À partir de là, Théo commente l’actualité ou des phénomènes de société comme s’il était Jésus, avec des références bibliques tout droit venues de l’éducation religieuse qu’il a reçue.

S’il est presque sans retenue sur la Toile, Théo reste assez pudique lorsqu’il s’agit de parler de lui. « Mes amis proches le savent très bien (ndlr : pour ce compte), ça les fait rire même si je ne leur en parle jamais. » Quant à évoquer ses activités ou son caractère, le Nantais n’est pas forcément très à l’aise : « Je trouve ça très étrange de parler de soi-même. » Il indique simplement aimer la musique, la politique, le sport et les sorties.

Aujourd’hui, Théo a un autre compte Twitter, toujours anonyme, @S1HBT (diminutif de Saint-Hubert, histoire de rester dans le thème). Il y tweete tous les jours, contrairement à Jésus Officiel sur lequel il ne va que deux à trois fois par semaine. Pour autant, il ne délaisse pas son premier compte, bien plus connu. « C’est quand même une bonne expérience d’avoir une audience comme celle-là. Cela peut me servir pour mes futurs projets », explique celui qui rêve un jour de « créer un média sur la musique ou peut-être même la politique ».