Salon Baby Paris: Chérie, j’ai connecté la chambre de bébé!

KIDS Alors que le salon Baby fête ses 20 ans à Paris, les objets connectés dédiés à puériculture fleurissent. Tout en restant vigilant sur leur usage, il est désormais possible de s’équiper de produits pratiques, voire rassurants pour les parents…

Christophe Séfrin

— 

Peu à peu, les objets connectés prennent place dans la chambre de bébé.
Peu à peu, les objets connectés prennent place dans la chambre de bébé. — NETATMO

20 ans et toutes ses dents. Alors que le vingtième salon Baby* se tient à Paris jusqu’au 12 mars, « 20 Minutes » accouche de la chambre de bébé 2.0, celle où les objets connectés veulent prendre place entre la table à langer et Sophie la Girafe. En la matière, les initiatives ne manquent pas. Pour autant, on restera vigilant sur la question des ondes que peuvent – ou pas — dégager les objets connectés placés dans la chambre de l’enfant, le principe de précaution devant prévaloir en la matière. Notre sélection.

Tucky : Le patch-thermomètre

Développé par la start-up française E-TakesCare, Tucky est un petit système médical qui fonctionne en Bluetooth low energy.

Placé sous l'aisselle de bébé, Tucky mesure sa température et alerte si l'enfant se retourne.
Placé sous l'aisselle de bébé, Tucky mesure sa température et alerte si l'enfant se retourne. - E-TAKESCARE

 

Une fois patché avec un adhésif hypoallergénique sous l’aisselle de l’enfant, il mesure sa température en continu, permettant ainsi à ses parents (jusqu’à 4 utilisateurs) de vérifier sa courbe de température en continu. Les ondes émises seraient quasi-nulles : 1,35mW (contre de 80 à 100mW pour un babyphone, selon E-TakesCare).

>> A lire aussi : «Les enfants en bas âge ont une sensibilité accrue aux ondes électromagnétiques»

Le dispositif alerte également si bébé se retourne sur le ventre.

79,90 euros et 7,99 euros la boîte de 15 adhésifs double face hypoallergénique. Vendu en pharmacie.

Arlo Baby : La baby cam Full HD

Astucieuse avec sa batterie rechargeable qui permet de la placer où désiré (ou de l’emmener avec le lit parapluie lorsque l’on est invité en soirée), la caméra Arlo Baby de Netgear filme bébé en 1080p.

A personnaliser, Arlo Baby permet de surveiller bébé de jour comme de nuit.
A personnaliser, Arlo Baby permet de surveiller bébé de jour comme de nuit. - NETGEAR

 

Elle dispose d’un mode infrarouge pour la surveillance de nuit. Grâce à elle, on peut garder un œil sur son mouflet à distance, sur l’écran de son smartphone ou de sa tablette. A customiser pour la transformer en animal de compagnie, ce super babyphone est aussi également équipé de capteurs d’humidité, de température et de particules.

250 euros. Sortie au printemps 2017.

Healthy Home Coach : La station qui contrôle la chambre 

Intégrant quatre capteurs (humidité, qualité de l’air, bruit et température), le Healthy Home Coach de Netatmo offre sur l’écran du smartphone ou de la tablette de papa et maman un tableau de bord précis de l’état de la chambre de bébé et d’en contrôler parfaitement l’atmosphère.

Humidité, qualité de l'air, bruit et température sont mesurés par Healthy Home Coach.
Humidité, qualité de l'air, bruit et température sont mesurés par Healthy Home Coach. - NETATMO

 

Fonctionnant avec SIRI et HomeKit d’Apple, il est possible à tout instant de demander à son iPhone de vérifier les paramètres mesurés.

99,99 euros.

Remi : La veilleuse intelligente

Développé par la start-up française UrbanHello, Remi propose de multiples fonctions.

Les codes couleur de Rémi permettent à l'enfant d'apprendre à se coucher.
Les codes couleur de Rémi permettent à l'enfant d'apprendre à se coucher. - URBANHELLO

 

Cette petite station (14, 3 x 11,1 x 6,5 cm) à poser sur la table de nuit fait bien sûr office de veilleuse, de babyphone, mais aussi d’enceinte audio. Grâce à un code couleur et à son visage qui s’endort, Remi apprend aussi aux petits qu’il est l’heure d’aller au lit. Plus fort : connecté au smartphone iOS ou Android des parents, Remi les informe de la qualité de sommeil de bébé en enregistrant les bruits et la température dans sa chambre.

89 euros. Sortie en avril.

Thermo : Le thermomètre réinventé

Withings (désormais entité de Nokia) a repensé le thermomètre avec Thermo.

Hygiénique et pratique, Thermo procède à 4.000 mesures sans contact.
Hygiénique et pratique, Thermo procède à 4.000 mesures sans contact. - WITHINGS/NOKIA

 

Pour l’utiliser, il suffit d’effleurer le front de l’enfant : Thermo opère un scan sans contact et effectue en 2 secondes seulement 4.000 mesures. Instantanément, la température s’affiche, une LED colorée indiquant si elle est normale, élevée ou grave.

>> A lire aussi : CES 2017: Le grand huit des innovations auxquelles on ne s’attendait pas

Hygiénique et n’ayant pas besoin d’être nettoyé après chaque usage, Thermo transmet ensuite en Wifi ses relevés à une application qui permet non seulement de suivre la courbe de fièvre de l’enfant, mais aussi d’enregistrer les prises de médicaments.

99,95 euros.

iBaby Air : Le babyphone qui nettoie la chambre

Avec iBaby Air, vous équiperez la chambre de bébé d’un babyphone avec un système audio bidirectionnel, mais aussi d’un purificateur d’air. Ainsi, il est possible d’entendre votre jeune pousse et de la rassurer en lui parlant depuis votre smartphone, mais aussi de détecter la présence de particules toxiques dans son environnement. En cas de besoin, l’appareil vous alerte et émet des ions négatifs pour purifier l’atmosphère. Bonus : iBaby

149 euros.

* De 10h à 18h les 10, 11 et 12 mars à Paris, Porte de Versailles, Hall 6.

Et la couche connectée?

… elle a bien failli exister! En 2013, la filiale brésilienne de Kimberly-Clark (propriétaire de la marque Huggies) a fait le buzz avec Tweet Pee. Accroché à la couche de l’enfant, ce petit capteur d’humidité prévenait lorsque bébé avait fait pipi. En fait, Tweet Pee n’a jamais été commercialisé. Il avait seulement été utilisé auprès de 10 familles pour tester l’application éponyme. Celle-ci permettait alors aux parents de mieux gérer leur stock de couches.