Harcèlement: Twitter automatise la chasse aux trolls

WEB Le réseau s'appuie désormais sur des algorithmes pour lutter contre les comportements abusifs...

P.B. avec AFP
— 
Illustration du réseau social Twitter.
Illustration du réseau social Twitter. — MATHIEU PATTIER/SIPA

Après avoir ignoré pendant des années le problème du harcèlement en ligne, Twitter redouble ses efforts. Mercredi, le réseau a annoncé qu’il utiliserait un algorithme pour détecter et sanctionner automatiquement les comptes qui harcèlent des internautes, sans attendre un signalement des internautes et l’intervention d’un modérateur humain.

En ce cas il pourra « limiter certaines fonctionnalités de ce compte pendant un certain temps, par exemple en limitant la visibilité de ses tweets uniquement à ses abonnés ». Ces actions pourront être déclenchées en particulier « si un compte mentionne à plusieurs reprises des non-abonnés sans aucune sollicitation de leur part et s’engage dans des comportements abusifs ». Autrement dit, Twitter, qui compte six millions d’utilisateurs en France, pourra restreindre la visibilité et la propagation de tweets qui insultent publiquement et à répétition des personnalités publiques, et qui font parfois boule de neige.

Cacher les comptes anonymes

« Nous ne souhaitons agir que lorsque nous sommes certains, grâce à nos algorithmes, que leur comportement est abusif. Comme ces outils sont nouveaux, nous ferons parfois des erreurs, mais sachez que nous travaillons activement à les améliorer », ajoute Twitter.

Autre nouveauté, la possibilité de supprimer les notifications venant de comptes qui n’ont pas de photo de profil, d’adresse électronique ou de numéro de téléphone vérifié. De quoi éviter aux internautes de se voir signaler des messages anonymes déplaisants.

Twitter étend aussi les fonctions qui permettent d’éliminer des notifications certains mots-clés ou de masquer certains contenus pour la durée de son choix. Le réseau s’engage enfin à mieux communiquer sur les suites des signalements effectués.