Hydrao: La douche, plus fun et écologique avec ce pommeau connecté

TEST Les objets connectés s’immiscent partout, même sous la douche. Avec le pommeau de douche Hydrao, il est possible de surveiller sa consommation d’eau de façon ludique. « 20 Minutes » l’a testé à 100 reprises, avec différents membres d’une même famille.

Christophe Séfrin

— 

Le pommeau de douche Hydrao utilise un jeu de couleurs pour nous indiquer notre consommation d'eau.
Le pommeau de douche Hydrao utilise un jeu de couleurs pour nous indiquer notre consommation d'eau. — SMART & BLUE

Vous chantiez sous la douche ? Vous allez dorénavant pouvoir économiser l’eau que vous consommez pour vous laver. Solution : Hydrao, le pommeau de douche connecté lancé par la start-up grenobloise Smart & Blue. Vendu 69 euros environ, Hydrao promet des économies d’eau pouvant se chiffrer jusqu’à plusieurs centaines d’euros par an. Nous l’avons testé durant un mois, au fil d’une centaine de douches. Alors, est-il aussi ludique et économique qu’annoncé ?

Un père, deux ados et des litres d’eau…

Soit un papa – votre serviteur — vivant seul avec deux de ses filles. Deux ados. C’est un point sur lequel il convient d’insister, tant ces jeunes femmes aux cheveux longs sont consommatrices d’eau lorsqu’elles s’aventurent dans le bac à douche. Pire : au grand dam de leur père très rigoureux sur l’environnement, elles ont les idées courtes en ce qui concerne l’écologie…

Du vert au rouge, on sait toujours si l'on a encore du temps devant soi...
Du vert au rouge, on sait toujours si l'on a encore du temps devant soi... - SMART & BLUE

 

Hydrao s’installe comme n’importe quel pommeau de douche : il suffit de le visser sur le tuyau de la douche. Puis il s’agit d’effectuer une petite configuration à travers son application (iOS ou Android). On peut donc être locataire et s’équiper en sachant que l’on pourra quitter son appartement en remportant le pommeau.

>> A lire aussi : La salle de bains, pièce connectée santé et beauté

Quatre couleurs pour mieux économiser

Ensuite, il est soit possible de se baser sur les réglages définis par le constructeur, soit de déterminer soi-même les paliers de consommation d’eau où la douche changera de couleur. Oui, car c’est ça l’un des trucs cool d’Hydrao : grâce à des petites LEDs, le pommeau s’illumine en fonction du nombre de litres d’eau déjà consommés durant la douche : vert jusqu’à 10 litres, bleu jusqu’à 20 litres, rose jusqu’à 30 litres, puis rouge jusqu’à 40 litres. Au-delà, le pommeau clignote en rouge.

Lorsque le rouge est allumé, il est temps de se presser...
Lorsque le rouge est allumé, il est temps de se presser... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Que l’on se rassure : l’énergie nécessaire à l’activation des LEDs est simplement créée par la puissance de l’eau qui s’écoule. Il est également possible d’enregistrer ses paramètres de facture en indiquant dans l’application le prix d’un mètre cube d’eau et le nombre de kWh pour chauffer un litre d’eau à 38°C. Par défaut, des données moyennes sont programmées. Enfin, l’application propose de prendre une douche de « référence », sorte de mètre étalon du savonnage maison, afin de personnaliser ses calculs de consommation.

Les 16 litres ainsi enregistrés confirment au papa pourtant de carrure respectable que malgré la surface de peau à nettoyer, il n’est pas très gourmand en eau pour se doucher… Evidemment, ses filles « kiffent » toute de suite « grave » Hydrao dont les couleurs changent (« c’est comme en boîte de nuit ! »). Mais elles s’inquiètent d’emblée de savoir si l’eau va s’arrêter de couler une fois le pommeau devenu rouge. Hélas, non (serait tenté de dire le papa écolo). Evidemment, tout le monde fait le test de se doucher dans le noir. Et c’est joli.

Le summum du gaspillage est atteint

Le pommeau enregistre les consommations d’eau durant 200 douches. Il n’est donc pas nécessaire d’activer l’application au moment de se laver. En revanche, il est indispensable de lancer une douche avec l’application ouverte pour rapatrier dans le smartphone les données enregistrées par le pommeau. Si on le désire, il est aussi possible de lancer la fonction « Ma douche » dans l’appli et de suivre, son smartphone posé sur le lavabo de la salle de bains, sa consommation en direct. Ce n’est pas très pratique, mais c’est amusant. Et c’est là que les chiffres tombent.

Test à l'appui, Hydrao révèle les consommations d'eau à chaque douche prise.
Test à l'appui, Hydrao révèle les consommations d'eau à chaque douche prise. - SMART & BLUE

 

Alors que papa prend des douches entre 16 et 20 litres (selon qu’il se lave les cheveux ou non), la consommation de sa première fille varie entre 30 et 40 litres. Soit. La seconde, historiquement très consommatrice d’eau pour se doucher (et qui a l’habitude de se faire rappeler à l’ordre), enregistre des pics autour de 60 litres par douche. Limite… Summum du gaspillage : le seuil des 138 litres consommés pour une simple douche a même été une fois atteint, l’équivalent de neuf douches du paternel… Convocation immédiate devant l’écran du smartphone du daron pour constater l’étendue des dégâts…

On cherche les coupables… et les bons élèves

Problème : si les courbes des 10, 20, 100 ou 1000 dernières douches sont explicites, il est impossible de nommer les coupables qui laissent le robinet ouvert et encore moins de féliciter les membres de la famille les plus économes en eau. La raison : Hydrao ne distingue pas ses utilisateurs. Les relevés indiquent donc une consommation familiale globale.

Il est possible de visualiser sa consommation d'eau en direct à chaque douche.
Il est possible de visualiser sa consommation d'eau en direct à chaque douche. - SMART & BLUE

 

Difficile dans ce cas de se « challenger » les uns les autres comme nous y invite la fiche produit du pommeau… Une plus grande personnalisation permettrait aussi de décerner des badges, de couronner – pourquoi pas une fois par semaine — le membre de la famille le plus économe, de créer une cagnotte à base des économies effectuées, etc.

>> A lire aussi : «En matière d'économie d'eau, chaque geste compte»

De quoi se jeter à l’eau ?

Autre petit grief justement : il manque un historique des consommations par jour/semaine/mois. Cela pourrait s’avérer pratique, notamment pour constater les progrès que l’on réalise et chiffrer l’évolution des dépenses. Cet historique pourrait aussi s’avérer intéressant si l’on loue son appartement ou sa maison sur Airbnb, afin de garder un œil sur la conso de ses « voyageurs »… En attendant d’éventuelles mises à jour de son application qui en rendrait l’usage encore plus intéressant, Hydrao reste un objet connecté qui fait du sens, ludique et éducatif. On est loin du gadget que l’on aurait pu imaginer. Et l’application indique constamment les économies réalisées : soit par rapport à sa douche de référence si l’on en a pris une, soit par rapport à la moyenne nationale des Français qui consomment  80 litres d’eau par douche environ. Et à 69 euros environ, l’investissement peut se justifier. C’est peut-être le prix à payer pour éveiller les consciences. Et se doucher en couleur.

PS : Manque quand même la possibilité pour le papa de déclencher le robinet d’eau froide à distance une fois passé un certain volume d’eau consommé…

Des nouveautés à Vegas

Présent au salon CES de Las Vegas, Smart & Blue vient d’annoncer Hydrao Loop et Hydrao Drop. Loop consiste soit en une douche de tête (à fixer au mur), soit en un pommeau de douche très design. En aluminium anodisé brossé, il comprend 50 jets d’eau multidirectionnels. Drop est un accessoire à fixer à une douche déjà existante: il mesure la quantité d’eau utilisée et illumine le jet de la douche. Ces nouveautés seront disponible dans la seconde partie de l’année.