Contrefaçons de Windows XP: Cinq pirates français condamnés à verser 4,6 millions d'euros à Microsoft

JUSTICE Les trafiquants rachetaient des exemplaires de Windows XP récupérés sur des machines usagées et les revendaient hors-licence à des particuliers...

20 Minutes avec agence

— 

L'écran de démarrage de Windows XP.
L'écran de démarrage de Windows XP. — DR

Le tribunal correctionnel de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a condamné, ce lundi, cinq pirates informatiques à des peines de 12 à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 4,6 millions d’euros à verser à Microsoft, dont ils avaient revendu le logiciel Windows XP hors-licence. Leur « contrefaçon de logiciel et de marque » aurait rapporté 721.000 euros aux malfaiteurs entre 2008 et 2010.

Le stratagème des pirates était simple. Comme l’explique Sud Ouest, les suspects rachetaient les logiciels pour 5 à 10 euros pièce à un autoentrepreneur spécialisé en informatique qui, lui, les récupérait dans des ordinateurs destinés à être jetés.

Importés illégalement de Chine

Les pirates se procuraient également les programmes auprès d’un importateur qui les faisait venir illégalement de Chine. Les logiciels étaient ensuite revendus à des particuliers sur des sites de vente en ligne pour un prix allant de 45 à 75 euros.

Deux des cinq accusés avaient comparu devant la justice le 13 septembre dernier, leurs trois complices présumés étant alors absents. Représenté par Me Jean-François Jésus, Microsoft s’estimait lesé par ce réseau de contrefaçon et réclamait des dommages et intérêts, précise Sud Ouest. Le géant américain a donc été entendu par le président du tribunal.

A noter le chef de ce réseau de petit revendeur a été, à lui seul condamné, à près d’un million d’euros de dommages et intérêt. Son avocate, Géraldine Pousson, a confié à France Bleu qu’elle comptait faire appel de ce jugement de première instance.