Sur Google, François Fillon gagne aussi très largement la primaire

POLITIQUE Arrivé en tête du premier tour, l’ancien ministre a suscité, dimanche soir, autant de requêtes sur le moteur de recherche que l’ensemble des six autres candidats…

Fabrice Pouliquen
— 
François Fillon, candidat à la primaire de droite en vue des élections présidentielles 2017 arrive à son QG de campagne le 20 novembre 2016
François Fillon, candidat à la primaire de droite en vue des élections présidentielles 2017 arrive à son QG de campagne le 20 novembre 2016 — AFP

Autant que dans les urnes,  a remporté ce premier tour des  de droite sur Internet dimanche soir. Et haut la main à en croire  , un outil Google qui permet de connaître la fréquence à laquelle un terme est tapé dans le moteur de recherche Google.

François Fillon vampirise la moitié des recherches

A 22h30,  avait à lui seul suscité des recherches d’une intensité proportionnelle à celles générées par l’ensemble des six autres candidats.

Dans le détail, Nicolas Sarkozy arrive second avec 19 % des recherches générées par les sept candidats à la primaire sur Google. Puis arrivent Alain Juppé (16 %) et Jean-Frédéric Poisson (4 %). François Fillon conclut alors « en beauté » une montée en puissance sur le Web commencée un peu avant le 13 novembre. Du trio de tête Sarkozy-Juppé-Fillon, le Sarthois était de loin le troisième, assez nettement distancé par les deux autres mêmes.

François Fillon en tête dans dix régions

Les statistiques de Google Trends région par région valent aussi le détour. François Fillon a été le candidat le plus recherché sur Google dans dix des 22 régions françaises (Google Trends reprend l’ancien découpage administratif). En Ile-de-France, en Bretagne, En Rhône-Alpes, en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, en Midi-Pyrennées, en Haute-Normandie, en Bourgogne…

Nicolas Sarkozy, lui, gagne la Corse, le Languedoc-Roussillon et l’Alsace, tandis qu’Alain Juppé termine premier en Picardie et dans la région Nord, de même qu’en Aquitaine (forcément), en Poitou-Charentes et en région Centre.

« A quoi ça sert les primaires ? »

Quant à la question la plus posée par les Français sur Google après la fermeture des bureaux de vote à 19 heures, c’est tout simplement « Qui a gagné les primaires ? ». Viennent ensuite « Qui est François Fillon ? »,  ou « Combien y a-t-il de votants en France ? » Les recherches pour « charte de la primaire » ont atteint un pic inédit à 9h dimanche matin