Pourquoi les Américaines craignent pour leur contraception... et le font savoir sur Internet

SANTE Depuis l'élection de Donald Trump, les Américaines multiplient les recherches et les messages pour encourager à prendre une contraception de longue durée...

O. G.

— 

Un groupe de parole sur la contraception au Planning Familial,10 Rue Vivienne, à Paris, le 3/3/15. Présentation du stérilet.
Un groupe de parole sur la contraception au Planning Familial,10 Rue Vivienne, à Paris, le 3/3/15. Présentation du stérilet. — 20 Minutes

Toutes chez le gynéco ! C’est un peu le message transmis sur les réseaux sociaux par nombre d’Américaines inquiètes pour leur santé. Et plus précisément pour leur droit à disposer de leur corps. Dès l’annonce de l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, l’inquiétude a été relayée sur les réseaux. Mais les Américaines ont encore quelques semaines pour réagir…

Adieu la contraception gratuite ?

L’ancien candidat des Républicains avait clairement expliqué ses positions pro-vie. Et a promis de mettre fin à l’Obamacare, cette réforme de la santé qui entre autres, permet aux femmes qui ont une assurance d’avoir accès à une contraception gratuite, parmi dix-huit méthodes : stérilet, pilules, stérilisation, implant, injections contraceptives…

Mais cet accès risque d’être encore compliqué si Donald Trump tient une autre promesse de campagne : mettre un terme au Planning familial américain, le Planned Parenthood. Et ce n’est pas le choix de Mike Spence comme vice-président qui va rassurer les Américaines… Ce gouverneur de l’Indiana s’est illustré comme un héraut des valeurs familiales traditionnelles, anti-avortement, anti-mariage pour tous.

VIDEO. Salaire de président, juges anti-avortement... Les annonces de Donald Trump sur CBS

1.000 euros un stérilet

Selon le site Madame Figaro, les Américaines devraient alors payer 1.000 euros pour un stérilet, s’il n’est plus remboursé… De quoi nourrir l’inquiétude et les récriminations des internautes américaines. Qui se sont empressées d’appeler leurs compatriotes à anticiper : avant le 20 janvier 2017, date du début de la présidence Trump, elles sont encouragées à prendre rendez-vous chez leur médecin ou gynécologue pour parler contraception.

 

Sur Twitter, Lauren Streicher ose l’humour noir tout en rappelant la date limite : « dans 70 jours, il sera plus facile de se procurer une arme qu’un stérilet ».

S’il n’est pas possible pour le moment d’avoir des chiffres sur les ventes de moyens de contraception, Reuters assure que le Planning familial américain a vu une forte augmentation des demandes de moyens contraceptifs de longue durée, ainsi que des donations. Citée par Le Huffington Post, le Dr Raegan McDonald-Mosley, du Planned Parenthood assure : « Même si nous espérons vraiment que les moyens de contraception seront disponibles, accessibles et abordables pour toutes les femmes sous l’administration Trump, nous comprenons les préoccupations réelles des gens au sujet de l’accès au contrôle des naissances, qui est un pan de base de la santé des femmes. »


 

Planning familial : Des Américaines appellent à faire un don… au nom de l'anti-IVG Mike Pence

Et beaucoup d’interrogations sont partagées sur Internet. Sur Google Trend, ce schéma prouve que dès que l’information est tombée de l’élection de Donald Trump, le nombre de recherches sur le IUD (le DIU, dispositif intra-utérin, ou stérilet) a explosé…

Même constat du côté des réseaux sociaux, où beaucoup de femmes se donnent des conseils en contraception. Si certaines se demandent tout simplement comment fonctionne le stérilet, si c’est forcément la bonne solution, beaucoup soulignent sa longue durée qui est un argument de poids si la contraception devient trop chère pendant au moins cinq ans.

Contraception, mode d'emploi: Le vrai du faux

Une internaute se demande même si elle a intérêt à changer son stérilet dès maintenant, même si ça fait moins de cinq ans qu’elle l’a, pour être tranquille durant le mandat de Donald Trump.

Et d’autres femmes regrettent de devoir faire des choix rapides concernant leur vie privée pour réagir vite à cette élection et ses possibles conséquences…