Migrants: «Certains de vos commentaires sont insupportables», réagit la rédaction de France 3 Midi-Pyrénées

MEDIAS Après la publication d’une vidéo de l’arrivée de migrants à Toulouse, la rédaction régionale a réagi aux commentaires haineux…

Audrey Chauvet

— 

France 3 Midi-Pyrénées réagit aux commentaires haineux sur les migrants.
France 3 Midi-Pyrénées réagit aux commentaires haineux sur les migrants. — Facebook

C’est un problème auquel tous les médias sont confrontés : que faire lorsque des commentaires haineux apparaissent sous des articles ou sur les réseaux sociaux ? Bien sûr, les modérateurs et community manager sont là pour assurer que les lignes rouges, définies par la loi, de l’incitation à la haine ou de l’appel au meurtre ne sont pas franchies. Mais un grand nombre de commentaires, n’enfreignant pas ces règles, restent « insupportables » aux yeux de la rédaction de France3-Midi-Pyrénées.

« Trop, c’est trop »

Ainsi, après la publication d’une vidéo ce jeudi matin montrant l’arrivée à Toulouse de migrants, beaucoup de commentaires sur la page Facebook de la rédaction de France 3 sont allés de la présomption de culpabilité (« Tous ceux qui nous traitent de racistes vont faire une drôle de tête quand il y aura des viols et des attaques dans leur famille », écrivait une internaute) à la menace d’invasion (« L’invasion est en marche ! », écrit un autre internaute).

Pour la rédaction de France 3 Midi-Pyrénées, « trop c’est trop », nous confie Fabrice Valery, rédacteur en chef adjoint chargé des éditions numériques. « Nous ne sommes pas naïfs, nous savons que ces sujets déclenchent ce type de commentaires, mais nous avons rédigé ce texte pour dire que nous, à notre humble niveau, on en avait marre que nos articles et vidéos deviennent le creuset de ce type de réactions. On ne fait pas ce boulot pour drainer un torrent de choses malsaines », explique-t-il.

Les migrants, un sujet très sensible

Dans le texte qu’il a signé, Fabrice Valery explique avoir « fait le choix de ne pas fermer les commentaires sur Facebook mais sur certains sujets, des internautes, sous pseudonymes ou leur véritable identité, font tout pour nous pousser à restreindre la liberté d’expression. Nous ne voulons pas nous y résoudre mais nous ne pouvons pas laisser dire des choses fausses et laisser publier des propos insupportables sur notre page Facebook sans réagir. » Il poursuit en prenant une position claire, rappelant que « La France est une terre d’asile » et que « Cette "haine de l’autre" est irrationnelle ». « On ne va pas changer avec un seul article la manière de fonctionner de Facebook et des trolls, qui sont souvent minoritaires et émanent d’une frange politique très bien organisée, mais au moins on l’aura fait », explique le rédacteur en chef.

Les commentaires sur l’édito de France 3 Midi-Pyrénées sont évidemment contrastés, mais beaucoup félicitent la rédaction pour cette prise de position. Le sujet des migrants reste néanmoins sensible : en mai dernier, c’était la rédaction de France 3 Nord-Pas-de-Calais qui publiait une tribune expliquant son « ras-le-bol des commentaires racistes » et en novembre 2015 Nord Littoral publiait le nom d’internautes ayant « tenu des propos inqualifiables ». Dans le live de l’évacuation de la « jungle » de Calais tenu sur 20minutes.fr ce lundi, notre journaliste a pour sa part tenté de répondre aux commentaires. Tous les commentaires.

 

Embed