Michel et Augustin taxés d'être homophobes et anti-IVG: Des internautes appellent au boycott de la marque

POLEMIQUE La marque a publié un communiqué de presse pour indiquer qu'elle n'avait aucun lien avec la Manif pour tous...

A.B.

— 

Les créateurs de la marque Michel et Augustin, Augustin Paluel-Marmont (d) et Michel de Rovira, le 29 juin 2016 à Boulogne-Billancourt près de Paris
Les créateurs de la marque Michel et Augustin, Augustin Paluel-Marmont (d) et Michel de Rovira, le 29 juin 2016 à Boulogne-Billancourt près de Paris — ERIC PIERMONT AFP

Le biscuit brûle entre certains consommateurs et Michel et Augustin. Accusée de soutenir le programme économique de François Fillon et d’être en lien avec des proches de la Manif pour tous, la marque, à travers l’un de ses cofondateurs, est prise dans la tourmente et fait l’objet d’un appel au boycott sur une page Facebook dédiée.

Une initiative suffisamment relayée pour que l’entreprise se fende d’un communiqué de presse pour contrer ce bad buzz et «mettre les points sur les cookies ». « Les procès d’intention, c’est pas cool. Notre conviction c’est que cookie après cookie, l’oiseau fait son nid. Que nous pouvons tous changer le monde, chacun à notre façon », indique le document.

Petit rappel : Michel et Augustin, c’est la marque de biscuits cool qui utilise de bons produits et mise sur un storytelling décalé et proche des gens. Créée en 2004 par Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont, qui ont fait cuire leurs premières fournées de biscuits dans leur cuisine et se sont rebaptisés « les trublions du goût », la marque a rapidement grignoté des parts de marché jusqu’à s’imposer largement dans les rayons et partir à l’assaut du marché mondial. Mais un grain de sable maousse est en train d’enrayer cette mécanique bien huilée.

Une position pro-Fillon qui passe mal

Depuis quelques jours, des internautes, qui mettent en avant des liens supposés entre Michel et Augustin et la Manif pour tous appellent au boycott de la marque dans les magasins. Une mise en accusation renforcée aux yeux des détracteurs parla sympathie témoignée à François Fillon par Augustin Paluel-Marmont, le cofondateur de Michel et Augustin. En mars dernier, les Jeunes avec Fillon publient une vidéo dans laquelle Augustin Paluel-Marmont chante les louanges de l’ancien Premier ministre et candidat à la primaire de la droite et du centre. « Je pense que Fillon, c’est le seul qui a vraiment bossé sur le fond […], le mec est bon pour relancer la France », déclare-t-il. Problème : François Fillon soutient la Manif pour tous et est soutenu par le mouvement Sens commun, émanation de la Manif pour tous.

Deux mois plus tard, François Fillon est reçu dans le cadre d’un cycle de rencontres intitulé « Boire une vache avec » dans les locaux de Michel et Augustin à Boulogne-Billancourt. Et une fois de plus, Augustin Paluel-Marmont ne tarit pas d’éloges sur l’ancien locataire de Matignon : « François Fillon est le seul homme politique à formuler un horizon politique pour la France ».

Interrogé par L’Obs, Augustin Paluel-Marmont confirme que son coeur d’électeur balance pour François Fillon : « Il a affirmé que la France pouvait redevenir la première puissance européenne en 10 ans, c’est un objectif précis que j’ai trouvé intéressant ». Mais la politique et le business, ce n’est pas pareil et l’entrepreneur en a profité pour rappeler que sa marque n’est « pas dans une logique électoraliste », et que des hommes et femmes politiques de tous bords ont été reçus par l’entreprise durant les rencontres « Boire une vache avec ». Traduction : ses opinions politiques personnelles n’ont rien à voir avec sa marque, donc avec les consommateurs, qui ne sont pas tous de cet avis.

La marque accusée d’être homophobe et anti-IVG

Un problème n’arrivant jamais seul, la marque est aussi taxée par des internautes d’être en lien avec la Manif pour tous et d’être pêle-mêle homophobe, anti-mariage gay et anti-IVG. Pour étayer leur mise en cause, plusieurs ont rappelé un épisode au cours duquel Michel et Augustin a rendu visite et apporté son soutien à la start-up de petites annonces Gens de confiance. Or l’un des fondateurs de l’entreprise, Nicolas Davoust, partage les idées de la Manif pour tous, comme l’a démontré une journaliste de Libération.

Sur les réseaux sociaux, il n’en fallait pas plus pour convaincre des internautes de bouder la marque et ses fondateurs, rebaptisés « les trublions du dégoût ».

Dans un communiqué de presse publié sur son site, la marque prend ses distances et insiste sur son absence totale de lien avec la Manif pour tous et les idées qu’elle défend. « Sommes-nous homophobes ? Non. Sommes-nous partenaires de la Manif pour tous ? Non. Sommes-nous anti-IVG ? Non. »