Paris: La privatisation du parc Monceau par Michel et Augustin créée la polémique

POLEMIQUE Ce vendredi soir, le parc Monceau accueillera une soirée privée, organisée par l’entreprise Michel et Augustin pour quelques 2.000 internautes. Une privatisation loin de faire l’unanimité…

J.M.

— 

Parc Monceau, Paris 8ème arrondissement. Illustration.
Parc Monceau, Paris 8ème arrondissement. Illustration. — SIPA

Si vous ne vous êtes pas inscrits au préalable sur le site de Michel et Augustin et que vous comptiez aller faire un petit tour samedi soir au parc Monceau, ce sera pour une autre fois. C’est que les « trublions du goût » spécialisés dans les mets sucrés, ont privatisé le parc situé dans le 8ème arrondissement de Paris ce vendredi pour une soirée réservée à quelque 2.000 personnes. Les participants ont eu le loisir de s’inscrire gratuitement sur Internet pour pouvoir participer à cette soirée, entre animation, spectacles, jeux et nuit à la belle étoile.

Mais depuis que l’événement est connu, la polémique gronde : à droite comme à gauche, la pilule a du mal à passer face à la privatisation du parc public, autorisée par la Ville de Paris, mais sans la consultation des élus. Dans les colonnes du Parisien, l’élue LR du 8ème arrondissement, Catherine Lécuyer rappelle que le parc ne fait pas partie des lieux « proposés à la location par la mairie », tandis que l’écologiste Joëlle Morel soupçonne une privatisation « opaque et floue ».

>> A lire aussi : Michel & Augustin accusé de rouler pour François Fillon après des tweets maladroits

D’après des propos recueillis par nos confrères du Parisien, Augustin Paluel-Marmont, l’un des cofondateurs de Michel et Augustin a cherché à apaiser les tensions, en appelant les uns et les autres à ne pas « toujours chercher la petite bête là où il n’y en a pas ».