Primaire à droite: Sens Commun se range du côté de François Fillon

SOUTIEN L’ancien Premier ministre est le seul parmi les quatre principaux candidats à s’être engagé à revenir sur la loi Taubira...

C. A. avec AFP

— 

Des militants du mouvement Sens Commun
Des militants du mouvement Sens Commun — DOMINIQUE FAGET / AFP

Après Renaud, c’est Sens Commun, émanation de la Manif pour tous au sein du parti Les Républicains, qui a décidé mercredi soir, lors d’une réunion de son comité stratégique, de soutenir François Fillon lors de la primaire de la droite, selon une information de L’Opinion et confirmée à l’Agence France Presse.

Comme le souligne le quotidien, « ce choix est plutôt logique », l’ancien Premier ministre étant, parmi les quatre principaux candidats, le seul à s’être engagé à revenir sur la loi Taubira ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. « Je demanderai au Parlement de réécrire le droit de la filiation afin de protéger les droits de l’enfant », avait-il redit dimanche lors de son discours de rentrée dans la Sarthe.

>> A lire aussi : Quel est ce mouvement devant lequel Sarkozy a promis d'abroger le «mariage pour tous» ?

L’ex-président de Sens Commun a lui choisi Sarkozy

L’ancien ministre Hervé Mariton, qui n’est pas encore assuré de pouvoir concourir à la primaire, et le député des Yvelines Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien démocrate, qui avaient tous deux été en première ligne dans le combat contre le mariage homosexuel au début du quinquennat, espéraient eux aussi bénéficier du soutien de Sens Commun.

>> A lire aussi : Pourquoi y a-t-il autant de candidats à la primaire de droite et du centre?

Le président de Sens Commun, Christophe Billan, ainsi que l’entourage de François Fillon ont confirmé mercredi soir à l’AFP le choix fait par le mouvement. L’ex-président de Sens Commun, Sébastien Pilard, s’est toutefois lui engagé derrière Nicolas Sarkozy, qui vient de le nommer orateur national sur l’économie et les entreprises dans son équipe de campagne pour la primaire.