Festivals d’été: On a testé le paiement «cashless» à Calvi on the Rocks

SANS CONTACT Le paiement dit « cashless » se multiplie dans les festivals de l’été. Sa vocation : substituer à nos cartes bancaires, pièces et billets un bracelet de paiement sans contact pour faciliter nos transactions. Nous l’avons testé à Calvi on the Rocks…

Christophe Séfrin

— 

Le bracelet "cashless" est utilisé comme porte-monnaie électronique pour régler ses consommations.
Le bracelet "cashless" est utilisé comme porte-monnaie électronique pour régler ses consommations. — PAYPAL

Un bracelet pour tout payer. S’il peine encore à se démocratiser malgré un parc de cartes bancaires compatible très conséquent (34,7 millions en France, selon le GIE des cartes bancaires), le paiement sans contact se cherche toujours de vraies raisons d’être. En attendant Apple Pay, qui pourrait faire ses premiers pas France le 19 juillet et permettre à ses utilisateurs de régler certaines dépenses depuis leur iPhone ou leur Apple Watch, c’est Paypal qui investit le terrain des festivals avec le système « cashless ».

Un simple petit bracelet avec puce RFID sert à régler ses consommations dans l'enceinte du festival.
Un simple petit bracelet avec puce RFID sert à régler ses consommations dans l'enceinte du festival. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Celui-ci prend la forme d’un simple bracelet de paiement sans contact. Il n’est pas nouveau. Plusieurs festivals, comme le Download Festival ou Les Trans Musicales l’on déjà adopté. En attendant Rock en Seine (les 26, 27 et 28 août), c’est au festival musical Calvi on the Rocks, qui se tient en Corse jusqu’au 13 juillet que nous l’avons testé.

A quoi sert le paiement « cashless » ?

A éviter de se rendre à un concert avec carte bancaire, billets et monnaie pour régler ses consommations sur place. Le système peut bien entendu être décliné pour un match, une semaine de vacances dans un club-hotel, un séjour dans un parc d’attractions, etc. Remplaçant les habituels modes de paiement à Calvi, un petit bracelet faisant office de porte-monnaie électronique permet ainsi de régler mojitos, cocktails et coupes de champagnes consommées (avec modération, il va sans dire) dans l’enceinte des concerts.

Comment ça fonctionne à Calvi ?

Les organisateurs de Calvi on the Rocks ont mis en place un paiement « cashless » en partenariat avec la société chargée de la billetterie (Weezevent) et Paypal. Afin d’en profiter, il faut se créer un compte « cashless » sur son mobile ou en ligne. Pour cela, nous sommes passés par l’application Calvi On The Rocks (iOS/Android), et avons brièvement renseigné quelques données. A la fin de l’enregistrement, l’application demande à être liée à notre compte Paypal. Compte qu’il est possible de créer si l’on n’en possède pas encore. L’opération prend 5 minutes environ. Après, il suffit de créditer son compte « cashless » du montant désiré et d’aller retirer son bracelet au festival.

Le bracelet fonctionne de quelle manière ?

Le bracelet « cashless » prend la forme d’une petite plaque de plastique de 3 x 2 cm environ que l’on accroche autour du poignet. Pour le retirer, il faudra en couper le ruban en fin de festival. D’ici là, il est nécessaire de le conserver 24h/24, l’attache étant sécurisée. Néanmoins, en cas de perte ou de vol, il est possible, comme avec une carte de paiement, de procéder à une désactivation du bracelet pour éviter tout règlement frauduleux.

Dans l'enceinte du festival, des bornes permettent de recharger son bracelet
Dans l'enceinte du festival, des bornes permettent de recharger son bracelet - CHRISTOPHE SEFRIN/ÉÀ MINUTES

 

Le bracelet est étanche. On peut donc se baigner avec. Il renferme une puce RFID sans contact et est unique. Un code à six lettres permet de le lier au compte « cashless » que l’on s’est créé.

Comment se passe le paiement ?

Pour régler une consommation, il suffit de présenter son bracelet aux différents bars où le serveur ou la serveuse applique dessus un smartphone intégrant une application de paiement sans contact. Le compte cashless est instantanément débité du montant de la transaction. A l’issue, le serveur ou la serveuse présente automatiquement au consommateur l’écran de son smartphone.

Le paiement cashless s'effectue sans contact entre un bracelet préchargé du montant désiré et un smartphone équipé d'une application dédiée.
Le paiement cashless s'effectue sans contact entre un bracelet préchargé du montant désiré et un smartphone équipé d'une application dédiée. - PASCAL MONTARY

 

 

Ainsi, pas d’embrouille ni de contestation possible : le montant de l’achat et le solde du compte sont affichés. Il est même possible de retrouver en ligne le détail de ses transactions. Et Paypal adresse par mail à l’utilisateur son habituel petit relevé à chaque débit. Bon point enfin : le bracelet « cashless » peut aussi faire office de pass sur le festival si on a pris soin de lui lier le code-barres du billet d’entrée acheté.

Je fais quoi une fois mon crédit épuisé ?

Il est toujours possible de recréditer son bracelet du montant désiré. Pour éviter d’être à cours d’argent, donc de boisson à 2 heures du matin, on peut programmer la réalimentation automatique de son bracelet, soit jusqu’à trois recharges successives d’un montant maximal de 30 euros. C’est plutôt bien et sécurisé pour payer la dernière tournée.

 

Même si cela à peu d’intéret, on peut aussi recréditer son bracelet « cashless » en l’alimentant par carte bancaire ou avec de l’argent liquide auprès d’une borne sur les différents sites où on lieux les concerts. En fait de borne, il s’agit d’un guichet en palettes de récupération où des hôtesses attendent le public. A Calvi, on fait aussi dans le développement durable.

Finalement, est-ce que c’est bien ?

Oui, le procédé « cashless » est définitivement pratique. Nous avons pu nous rendre sur les différents spots de Calvi on the Rocks les mains dans les poches, sans nous soucier d’avoir avec nous un moyen de paiement classique que nous risquions de perdre, voire de nous faire voler. Sinon des mojitos à notre goût franchement trop légers pour justifier les 10 euros par verre réclamés, le système est bien rodé (malgré un petit bug de départ pour l’enregistrement dans l’application).

Le festival Calvi on the Rocks propose le système de paiement sans contact
Le festival Calvi on the Rocks propose le système de paiement sans contact - CHRISTOPHE SEFRIN/ÉÀ MINUTES

 

De nombreux utilisateurs rencontrés vantent sa simplicité. Mais constatent aussi qu’ils consomment beaucoup, le procédé, bien qu’étant transparent, « invitant » aussi à une utilisation rapide et ludique…

Et si il reste de l’argent sur mon bracelet, j’en fais quoi ?

On peut se rendre à une borne cashless durant le festival et demander à être remboursé, mais on risque de faire la queue. A défaut, chacun dispose de quelques jours à l’issue du Festival (jusqu’au 17 juillet) pour demander le remboursement de son crédit restant sur le site Calvi on the Rocks. Le 11 juillet, nous avons voulu tester la fonction, mais celle-ci ne semblait pas encore active. Renseignement pris, elle sera active le 14 juillet à 6h00 et se terminera le 17 juillet à 23h59. Gare à ne pas louper la fenêtre.