Facebook: La tribune émouvante de Sheryl Sandberg pour son mari décédé

HIGH-TECH La numéro 2 du célèbre réseau social a posté un long message évoquant sa manière de faire son deuil après la mort de son époux Dave...

Do.Ba.

— 

Sheryl Sandberg en 2013
Sheryl Sandberg en 2013 — Laurent Gillieron/AP/SIPA

Plus de 300.000 partages, plus de 700.000 likes, dont ceux de Mark Zuckerberg et Ariana Huffington. Jeudi, le long post de Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook, a ému les utilisateurs du réseau social. Cette dernière, qui a l’âme d’une battante, y évoque la période de deuil qu’elle a traversée, après la mort de son mari, l’entrepreneur Dave Goldberg, survenue le 1er mai 2015 au Mexique et les enseignements qu’elle en a tirés « avec l’espoir que ça puisse aider quelqu’un ».

De confession juive, cette dernière écrit qu’elle a posté son message à la fin de sheloshim, qui veut dire trente en hébreu, à la fin des trente jours dédiés pour faire son deuil. « Quand une tragédie se produit, on a deux choix: (…) s’abandonner au vide qui empêche de respirer (…) ou chercher un sens. »

« Pas de fin au chagrin, pas de fin à l’amour »

Ces trente jours lui ont appris « la gratitude », combien retourner au travail lui a été bénéfique. Elle décrit la difficulté parfois d’évoquer son drame, même si elle a autorisé ses collègues les plus proches à lui poser « les questions les plus honnêtes ». Au terme de cette période, Sheryl Sandberg a affirmé avoir l'impression d'avoir vécu 30 ans de plus et d'être 30 ans plus triste.

« Je me sens plus sage de trente ans», analyse-t-elle. Un long message où elle en profite pour remercier sa famille et les internautes pour leur soutien. Les derniers mots sont pour son époux, reprenant les paroles d’une chanson de Bono, le leader de U2 : « Il n’y a pas de fin au chagrin, il n’y a pas de fin à l’amour. Je t’aime, Dave. »