Les ventes de montres et trackers connectés s'envolent en France

TENDANCE Trackers, montres de sport, montres connectées: nos poignets semblent de plus en plus raffoler de ces petits objets dont les ventes vont exploser cette année, selon le Gfk...

Christophe Séfrin
— 
Les ventes de montres de sport atteindront 350 000 unités en France en 2015.
Les ventes de montres de sport atteindront 350 000 unités en France en 2015. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

. L’institut Gfk a profité du salon MedPi, cette semaine à Monaco, pour présenter les chiffres de ventes des objets connectés en France.

. Pour l’heure, les trackers et autres montres semblent faire décoller un marché très prometteur.

. L’interrogation reste autour des montres connectées qui doivent s’améliorer pour convaincre…

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon le Gfk, qui vient de présenter ses dernières prévisions au salon MedPi qui se tient cette semaine à Monaco, le marché des produits connectés qui se portent au poignet prend véritablement son essor. Trackers d’activités, montres de sport et montres connectées attirent les consommateurs. En 2014, le secteur a rapporté 90 millions d’euros aux constructeurs. Ce montant devrait bondir à 240 millions d’euros cette année.

Un potentiel de 5 millions de montres connectées

Ainsi, les ventes de trackers passeront en France à 750 000 pièces en 2015 (contre 200 000 en 2014). Celles de montres de sport atteindront 350 000 unités (contre 250 000). De leur côté, les ventes de montres connectées bondiront de 190 000 à 700 000, Apple Watch inclues. Néanmoins, cette dernière catégorie est celle qui suscite le plus d’interrogations. Selon le Gfk, le potentiel de vente des montres connectées serait tout au plus de 5 millions de pièces par an dans l’Hexagone. Mais pour qu’il atteigne de tels sommets, les constructeurs doivent selon le Gfk résoudre les problèmes d’autonomie de leurs produits, les montres connectées ayant besoin d’être rechargées quotidiennement. « Tant que ce sera ainsi, on restera sur un marché relativement restreint », prévient François Klipflel, Directeur général adjoint chez Gfk.

Le buzz autour de l’Apple Watch en baisse

L’institut d’analyses précise également que les ventes de montres connectées attendent de nouvelles fonctionnalités, comme le paiement sans contact ou la géolocalisation dans les points de vente pour susciter davantage d’engouement auprès du public. En attendant, et en l’absence de nouveautés du côté des montres connectées sous Android, il faudra surveiller de près les ventes de l’Apple Watch. « Le buzz a baissé significativement dans le temps », constate François Klipflel. Selon lui « après l’excitation des premiers jours, il semble que le soufflet soit un peu en train de retomber ».