Le service de jeu en streaming OnLive va fermer après la vente de ses brevets à Sony

JEU VIDEO Ce pionnier était en mort clinique depuis 2012...

Philippe Berry

— 

OnLive permettait notamment de jouer sur tablette à des jeux.
OnLive permettait notamment de jouer sur tablette à des jeux. — ONLIVE

OnLive, c'est fini. Après cinq ans d'un parcours chaotique, ce pionnier du jeu vidéo en streaming va définitivement fermer ses portes le 30 avril. Il l'a annoncé vendredi après avoir conclu la vente de ses brevets principaux à Sony, qui propose un service similaire avec le Playstation Now.

Fondé par le créateur de Quicktime, Steve Perlman, OnLive permettait de jouer sans rien devoir installer en local: les jeux tournaient dans des datas centers et un signal vidéo compressé était envoyé chez l'utilisateur, dans leur salon, sur une tablettes ou un smartphone.

Nvidia sur ce créneau

Le problème, c'est que déployer une telle infrastructure coûte très cher, car il faut de nombreux centres de données. Il faut en effet se trouver à moins de 1.000 km d'un utilisateur, histoire de limiter le lag (délai entre une action et la réaction à l'écran).

Endetté, OnLive avait été racheté par un fonds d'investissement en 2012 et vivotait depuis. Si c'est la fin, la technologie du streaming, elle, est amenée à se développer. Outre Sony, Nvidia mise dessus avec son service Grid. Rien n'arrêtera l’essor du Cloud.