Los Angeles: L'application Waze de Google mettrait les policiers en danger

SMARTPHONE L’application permet à ses utilisateurs d’indiquer où se trouvent les policiers…

20 Minutes avec AFP

— 

Photo du logo Waze sur une tablette à Paris le 2 juillet 2014.
Photo du logo Waze sur une tablette à Paris le 2 juillet 2014. — AFP

L'application de navigation automobile Waze, rachetée en 2013 par le géant de l'internet Google, ne fait pas l’unanimité à Los Angeles.

Dans une lettre datée du 30 décembre adressée au patron de Google Larry Page, Charlie Beck, chef du LAPD, affirme que l'application de GPS pour appareils mobiles Waze, qui propose des itinéraires et indique aux automobilistes la position de travaux et de contrôles de police sur leur route, «met en danger la vie des agents de police aux Etats-Unis».

Le tueur de deux policiers avait utilisé Waze

Charlie Beck estime que «ce danger vient d'être démontré par son utilisation dans le récent assassinat des policiers de New York Rafael Ramos et Wenjian Liu». Le 20 décembre, Wenjian Liu et Rafael Ramos avaient été abattus à bout portant par un déséquilibré, qui affirmait vouloir venger la mort de Michael Brown et Eric Garner, deux afro-américains sans armes tués par des policiers blancs.

«Comme vous le savez j'en suis sûr, Ismaaiyl Brinsley avait utilisé l'application Waze pour suivre les mouvements des forces de l'ordre avant d'assassiner les officiers Ramos et Liu », poursuit Charlie Beck dans sa lettre, appelant à «ouvrir un dialogue» avec Google.  Une porte-parole de Waze n'a pas répondu dans l'immédiat à la demande de commentaires de l'AFP.

Waze dit travailler avec des polices dans le pays et le monde

Dans un communiqué envoyé au Los Angeles Times, Waze affirme que la société « travaille avec la police de New York et d'autres polices dans le pays et le monde ».

«Nos partenaires policiers sont favorables à Waze et ses caractéristiques, y compris les indications de présence policière, car la plupart des utilisateurs conduisent avec plus de prudence lorsqu'ils pensent que des agents de police se trouvent près d'eux», ajoute ce communiqué, précisant que Waze indique grossièrement la localisation de policiers mais ne permet pas de les tracer précisément.