Windows Live Messenger, cette fois, c’est vraiment fini

INTERNET Le service a déjà été remplacé par Skype dans la plupart des pays du monde, et disparaîtra de Chine, son dernier bastion, le 31 octobre…

M.C.

— 

La version chinoise de Windows Live Messenger est toujours téléchargeable.
La version chinoise de Windows Live Messenger est toujours téléchargeable. — microsoft

Vous le pensiez disparu depuis l’année dernière? En fait, Windows Live Messenger, que Microsoft a mis à la retraite dans la plus grande partie du monde le 8 avril 2013, remplacé par Skype, survit dans un seul pays: la Chine.

Plus pour longtemps. La messagerie instantanée de Microsoft, lancée en 1999 sous le nom de MSN Messenger, sera définitivement remisée le 31 octobre. D’ici là, la firme de Redmond prie les internautes chinois de bien vouloir comme les autres passer à Skype, cette autre application de messagerie que l’entreprise a rachetée en mai 2011 pour 8,5 milliards de dollars.

Censure

La raison de cette rallonge «accordée» à la Chine est la particularité des lois du marché local, qui oblige à se doter d’un partenaire chinois pour distribuer son logiciel. Messenger, lancé dans le pays en 2005, a été vivement concurrencé par des rivaux chinois, comme QQ messenger, propriété du géant Tencent. Le partenariat de Microsoft avec l’entreprise chinoise Tom Group n’a pas été de tout repos, marqué notamment par des critiques sur l’adaptation des logiciels pour se plier à la censure chinoise. Il a pris fin l’an dernier après une bataille de communication avec Tom Group sur le nombre d’utilisateurs de Skype en Chine, qui reste flou.

Messenger, quant à lui, revendiquait 330 millions d’utilisateurs actifs dans le monde en 2009, un nombre qui s’est érodé ces cinq dernières années, alors que Skype revendiquait près de 300 millions d’utilisateurs en 2012.